Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Mike Mills (Etats-Unis)

"Beginners" Sortie en salles le 15 juin 2011

Oliver est illustrateur. Il vit à Los Angeles et, depuis toujours, ses histoires d’amour sont autant de déceptions. Jusqu’au jour où Hal, son père fait à soixante quinze ans son coming-out et rejoint avec entrain la communauté homosexuelle.
Cette révélation tardive pousse Oliver à reconsidérer ses relations familiales et ses échecs sentimentaux. Sa vie prend une autre orientation quand, en pleine dépression, il hérite d’un chien philosophe et rencontre Anna, une actrice française qui tente une carrière aux Etats-Unis.
Mika Mills a écrit le scénario de "Beginners" en s’inspirant de sa propre histoire, de celle de son père qui, après quarante cinq ans de vie commune avec sa mère a pris la décision de changer radicalement de vie. Un changement à la fois émouvant, cocasse et douloureux pour lui et pour son entourage, mais qu’il a vécu avec enthousiasme et une grande sincérité.
Et quand, cinq ans plus tard, un cancer s’est annoncé, son optimisme est resté intact et il ne s’est jamais, même dans les tout derniers temps, comporté en homme fini.
Cette histoire et ses retombées étaient une matière narrative très personnelle mais Mike Mills a su en dégager le potentiel universel. Peut-être en y greffant la rencontre d’Oliver avec Anna à laquelle il souhaitait donner une autre suite que la déception répétée des précédentes tentatives amoureuses du jeune homme.
Hal apprend à Oliver comment aimer Anna et l’amour qu’Oliver porte à la jeune femme sert de révélateur.
Chargé de profonde sincérité, il apporte une éclairage nouveau sur des points obscurs de la vie de son père qu’il n’avait jamais réussi à percer et, même si la maladie et la mort sont au centre du récit, le film qui parle de re naissance et de transformation, montre comment la vie peut rester drôle dans ses passages les plus éprouvants.
Les obstacles que Hal a dû surmonter au long de sa vie étaient extérieurs : le conservatisme des années 50, l’homophobie, l’âge, la maladie.
Oliver et Anna vivent une histoire d’amour contemporaine et leurs obstacles sont intérieurs. Le père vit de façon épanouie les premiers pas vers une mort annoncée et le jeune couple ses premiers pas vers une aventure exigeante de sincérité et d’amour.
"Beginners" appartient à ce cinéma indépendant américain qui s’est délesté de toutes les surcharges narratives cédant à des codes d’efficacité et, si le récit est singulier, si les personnages vivent leur quotidien avec modestie et de façon ordinaire, le film dépasse les limites de la petite production intimiste. La façon qu’a Mike Mills de traiter son histoire avec un léger mais constant décalage ne prive pas le film d’une certaine ampleur.
"Beginners" est un film généreux, moderne et inventif. Une belle leçon de vie…
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)