Actualité théâtrale

Maison de la poésie de St Quentin en Yvelines du 9 au 31 mars

Biennale de la poésie Poètes du monde/aux dires du poème

La variété et la multiplicité des événements dans le cadre de cette Biennale nous interdisent d’en faire une liste exhaustive. Mais gageons qu’il y en aura pour tous les goûts, tous les yeux, toutes les oreilles : interventions dans les lieux publics (marché de Trappes, Centre commercial de Montigny, …), expositions (exposition sonore, photographies, hommage à Aimé Césaire,...), beaucoup de lectures spectacles, pour tous les publics, des ateliers (avec Lydia Padellec, Dominique Sampiero ou David Dumortier comme animateurs), concerts, dont un concert d’hommage à Andrée Chédid par l’ensemble vocal de St Quentin en Yvelines, etc, etc.

Pendant tout le mois de mars, les bus du réseau de l’agglomération de St-Quentin en Yvelines seront associés à l’événement, en présentant les poèmes des invités de la Biennale.

Programme ambitieux, en lien avec les thèmes du 15° Printemps des poètes, pour continuer à irriguer de poèmes les communes de l’agglomération... La Maison de la poésie poursuit son inlassable travail de diffusion et de vulgarisation d’une poésie riche et variée, ouverte sur le monde et la modernité.

L’accès à la plupart des lectures et spectacles est gratuit, les spectacles payants, peu nombreux, restent très abordables (7,5 € par exemple).

Sylvie Chardon

Maison de la poésie

10 place Bérégovoy

tel : 01 39 30 08 90

www.maisondelapoesie.sqy.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)