Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Jason Buxton (Canada)

"Blackbird" Sortie en salles le 12 juin 2013

Sean a quinze ans. Ses tenues vestimentaires, inspirées du style gothique n’en font pas pour autant un garçon bien dans sa peau.

Rejeté par les autres élèves de son collège, il fait l’objet de constantes brimades auxquelles il ne sait pas répondre.

Ne pouvant exprimer les désirs de rébellion qui le tenaillent, il se sert d’Internet comme exutoire et imagine des scénarii de vengeance virtuels.

Quand la police en prend connaissance, elle opère une perquisition à son domicile où elle trouve les armes de chasse de son père.

Rien dorénavant n’empêchera ni la machine policière, ni la communauté environnante, de penser que les projets de Sean étaient réels.

Les exemples de tueries commises par des jeunes gens sans raison apparente ont marqué l’opinion publique et tenu les instances policières sur le qui-vive, les incitant à anticiper tout risque de massacre aveugle.

Sean n’a jamais eu l’intention de tuer par vengeance mais quelle preuve peut-il apporter que les projets qui figuraient sur Internet n’auraient jamais donné lieu à aucune suite et que leur expression n’étaient qu’un exercice de libération personnelle ?

La sécurité préventive, thème central du film, est une préoccupation majeure de nos sociétés contemporaines et la "culture de la peur" motive une grande partie des décisions prises par les instances qui nous gouvernent.

Dès lors, le cas par cas n’existe plus et personne ne veut prendre le risque de laisser en liberté un individu déclaré à risques et qui, à cause de son accoutrement, peut-être plus encore que par le contenu des menaces formulées, est pris dans le tourbillon d’une terrible spirale

Sachant très vite que sa bonne foi ne sera pas prise en compte et que tous les arguments en faveur de son innocence ne seront pas entendus, il ne reste plus à Sean qu’à convaincre policiers et opinion publique de son innocence que par le choix de se débarrasser de son apparence d’individu dangereux.

La priorité est de donner une image positive de lui.

A quoi se réduit la capacité de la justice face au moindre risque d’erreur concernant un citoyen injustement accusé ? Quels sont les moyens pour l’individu concerné (à plus forte raison si c’est un enfant) ? Les témoignages de ses proches acquis à son innocence ? L’avocat chargé de le défendre ?

C’est à la fois pour éviter tout ton mélodramatique et souligner le respect de la loi canadienne qui interdit aux jeunes accusés de raconter leur propre version des faits que Jason Buxton écourte les scènes qui se passent dans la cour de justice.

Les seuls partenaires sur lesquels Sean pourra compter seront sa ténacité à résister, le temps et la fidèle tendresse de son amie Deanna.

Le film de Jason Buxton a cela de magique qu’il nous fait assister à la "naissance d’un homme". Les transformations successives du personnage le conduisent par une sorte de "douce douleur" à une maturité qui est d’autant plus touchante qu’elle lui conserve le contour physique de l’adolescence que les épreuves traversées ont épargné..

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les petits maîtres du grand hôtel »
    Jacques Deschamps, le réalisateur du film se trouvait à Grenoble où il participait à la commission de sélection des étudiants désirant intégrer le Master de cinéma-documentaire de Lussas, en Ardèche.... Lire la suite (22 septembre)
  • « Ceux qui travaillent »
    Sans diplôme et parti de très bas, devenu à force de volonté cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Franck a de tout temps consacré sa vie au travail. Alors qu’il doit réagir dans... Lire la suite (22 septembre)
  • « Bacarau » 
    En 2016, Kleber Mendonça Filho présentait à Cannes « Aquarius » et brandissait avec son équipe, des pancartes dénonçant ce qu’ils considéraient comme un coup d’État contre la présidente Dilma Rousseff.... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ne croyez surtout pas que je hurle »
    A la suite d’une rupture amoureuse qui l’a mis face à des difficultés financières insurmontables et pour plus de commodités, Franck Beauvais quitte Paris et ses activités cinématographiques déjà... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)