Actualité théâtrale

au Lucernaire

"Blackbird" Jusqu’au 19 janvier

Une jeune femme fait irruption dans un bureau où se trouve un homme. Elle lui dit qu’elle l’a retrouvé par une photo sur un dépliant publicitaire. Elle est virulente et rageuse, lui est un quinquagénaire fatigué qui voudrait bien s’échapper. On comprend vite qu’il a eu une liaison avec elle, mais elle avait douze ans et lui quarante. Il a été condamné pour détournement de mineure et a depuis refait sa vie ailleurs.

David Harrower a écrit Blackbird pour le Festival d’Edimbourg. Ce que nous raconte cette pièce, primée de nombreuses fois et reprise en France comme à l’étranger, n’est ni Lolita, ni Roméo et Juliette. David Harrower s’intéresse à l’ambivalence des sentiments. Ses dialogues sont pleins d’allusions, de non-dits, de contradictions qui troublent le spectateur. Les fils emmêlés de la parole conduisent les personnages à s’approcher peu à peu de leur vérité jusqu’au coup de théâtre final qui suscite de nouvelles interrogations chez le spectateur.

Crédit P. François

La mise en scène de Régine Achille-Fould insiste sur ce huis-clos où les éclairages jouent un grand rôle. Au désordre des sentiments répond le désordre sur scène avec des canettes, des emballages répandus au sol. Shooter en cœur dans les canettes deviendra même pour Una et Ray un moyen de se libérer de la tension qui règne entre eux. Yves Arnault est un Ray usé, plutôt veule et finalement très ambigu. Charlotte Blanchard est Una. Violente et vindicative, elle révèle bientôt sa fragilité et ses émotions. Elle imprime au dialogue un rythme haletant qui favorise chez le spectateur un sentiment de trouble. C’est à une pièce hors des lieux communs sur un sujet grave qu’ils nous invitent et on les suit avec émotion.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 21h00
Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)