Actualité théâtrale

Du 24 au 29 juin au Monfort, partenaire Réduc’Snes

« Blanche Neige » Festival du futur composé, autisme et culture

Pour sa quatorzième année ce festival réussit le tour de force de mettre sur scène dans un théâtre prestigieux de jeunes handicapés, dont certains le sont lourdement, et de les mêler avec une grâce et une légèreté surprenante à des professionnels pour une comédie-ballet. C’est une Blanche Neige émancipée, à la fois naïve et déterminée, qui nous est présentée. Ce n’est pas la pomme qui l’empoisonne, mais le baiser de la Sorcière. Face à sept moinillons délurés, elle refuse le Prince, joli danseur vaniteux qui l’a ramenée à la vie, et épousera celui qu’elle a choisi.
Le spectacle a été écrit par un psychiatre, le docteur Roland Manuel, qui a travaillé avec Basaglia à l’hôpital psychiatrique de Trieste et s’est beaucoup impliqué dans des expériences culturelles en milieu psychiatrique, avec Tony Lainé, Michel Foucault, David Cooper, entre autres. C’est lui qui a crée ce festival qui fédère des associations culturelles et une trentaine d’institutions d’Ile de France. Il connaît les comédiens handicapés, a élaboré une œuvre à leur mesure et le résultat est très au-dessus de ce à quoi on pouvait s’attendre. Mis en scène par Olivier Couder, le conte prend une dimension nouvelle. Il devient l’expression d’un désir de liberté et d’épanouissement des sens, vante la loyauté et le partage, combat la jalousie et la fatuité. Sur une musique baroque somptueuse, se développe un message de tolérance pour toutes les formes d’existence, même les plus cabossées, et cela s’accorde parfaitement à ce travail qui intègre ces jeunes sur scène à des danseurs professionnels. Ils disent leur texte, certains dansent, l’un n’hésite pas à se lancer dans l’acrobatie avec des tissus aériens. Les trois-quarts de ceux qui sont sur scène sont des handicapés. Certains font depuis longtemps du théâtre (Le théâtre du cristal fondé par Olivier Couder), d’autres sont plus lourdement handicapés. A leurs côtés quelques éducateurs et trois danseurs professionnels (Delphine Jungman, Jody Etienne et Patricia Zehme). Les chorégraphies sont de la très grande danseuse Kaori Ito, qui a dansé avec les plus grands, Decouflé, Preljocaj, Sidi Larbi Cherkaoui et qui se produit actuellement avec Aurélien Bory et les Ballets C de la B.

Le résultat est très beau. Costumes, musique, danse, tout est digne d’une représentation professionnelle. Sur scène, les comédiens, professionnels et handicapés unissent leurs compétences. Chacun a sa place en fonction de ses possibilités, mais tous se dépassent, au point que c’est seulement au moment des saluts, à la fin du spectacle, que l’on prend conscience du lourd handicap de certains. La surprise est totale et l’émotion d’autant plus grande.

Micheline Rousselet

Le Monfort
Parc Georges Brassens, 106 rue Brancion
75015 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 56 08 33 88
www.lemonfort.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Dans les forêts de Sibérie »
    Après avoir voyagé à vélo autour du monde, puis marché à travers l’Himalaya, chevauché dans les steppes d’Asie Centrale, l’écrivain voyageur Sylvain Tesson s’est décidé à choisir l’immobilité en... Lire la suite (16 octobre)
  • « Jungle book »
    Tout enfant s’est un jour entendu raconter l’histoire de Mowgli, ce petit d’homme adopté par un couple de loups, dont Rudyard Kipling a fait une ode à la tolérance. Dans la jungle Akela, le père loup,... Lire la suite (15 octobre)
  • « Sabordage »
    O Après Blockbuster, où elle dénonçait les effets de la cupidité globalisée, portée par un système ultralibéral faisant passer le profit avant toute autre considération, l’inventive troupe liégeoise Le... Lire la suite (13 octobre)
  • Des reprises à signaler
    Voici 3 spectacles que nous avons chroniqués et qui sont repris cette automne. Pour ceux qui les auraient loupés ou qui voudraient les revoir ! « Jeanne Plante est chafouin » les lundis à 20h30... Lire la suite (12 octobre)
  • « Les causeries d’Emma la Clown »
    Il y a maintenant vingt ans que Meriem Menant a crée son personnage d’Emma la clown avec sa chemise de flic bleu clair et sa cravate, sa jupe plissée qui pendouille et ses chaussettes qui godillent,... Lire la suite (11 octobre)