Autour du Jazz

Un manifeste.

« Bright Shadows », Anne Pacéo

Anne Pacéo, battrice – si on extrapole les recommandations de l’Académie française – a voulu construire un album qui s’inspire à la fois de la pulsations du jazz – John Coltrane en particulier -, des musiques de l’Afrique de l’Ouest mais aussi de James Black, Fauré, Steve Reich et, sans doute de quelques autres. Sans oublier la tragédie des migrations et des guerres, les violences faites aux femmes, la nécessité des luttes féministes où que ce soit dans le monde.

Jazz : Anne Pacéo

« Bright Shadows », est un titre en forme d’oxymore, ombres luisantes, qui la voit devenir vocaliste tout en restant battrice. Une suite qui se veut à l’image de la musicienne qui nous entraîne dans un voyage dans le temps et dans l’espace. Une composition ambitieuse où l’auditeur se perd et quelque fois abandonne. Il faut entendre cette tentative capable de renouer avec un programme un peu laissé de côté : inscrire résolument les compositions dans le contexte social et politique de notre temps troublé.

Nicolas Béniès

« Bright Shadows », Anne Pacéo, Laborie Jazz, Socadisc

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • Petit voyage dans les nouveautés Jazz
    Un voyage au long cours en solitaire pour débuter cette série. Claude Tchamitchian a voulu à la fois rendre hommage à la contrebasse et à Jean-François Jenny-Clark, mort voici 20 ans qui, comme le... Lire la suite (30 juillet)
  • Petit voyage dans les temps du jazz via les nouveautés
    La musique sur le Net est en perte de vitesse. Le streaming ne fait plus recette. Le retour du vinyle est un indice. La musique compressée est-elle encore de la musique ? Les parutions de CD... Lire la suite (10 juin)
  • Jazz sous les pommiers
    Une bonne semaine de jazz et tout est différent. Le monde s’habille des couleurs de l’arc-en-ciel avec des dominantes de bleus et de noirs, comme si la société oubliait ses blessures pour communier... Lire la suite (5 juin)
  • « Inner Roads », Hugo Corbin
    Hugo Corbin, guitariste et compositeur, a décidé, dans « Inner Roads », d’explorer ces voies sans entrées que sont les routes internes, celles fréquentées les jours et nuits où dominent le sentiment d’un... Lire la suite (22 avril)
  • « Animi », Shauli Einav
    Shauli Einav, saxophoniste israélien installé à Paris, ne veut pas perdre la mémoire d’un temps où l’avant-garde était saluée comme une nécessité vitale et participait de l’utopie de la construction d’un... Lire la suite (20 avril)