Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Pascal Tessaud (France)

"Brooklyn" Sortie en salles le 23 septembre 2015.

Coralie, une jeune rappeuse de vingt ans qui se produit dans un circuit confidentiel sous le nom de "Brooklyn" quitte son pays pour venir s’installer en banlieue parisienne.

Elle trouve refuge chez Odette une retraitée bougonne et généreuse, et un job dans une association musicale de Saint Denis.

Lors d’une soirée slam elle est poussée à se produire sur scène par un animateur qui a flairé son talent.

D’abord hésitante, elle conquiert miraculeusement un public de connaisseurs et intéresse plus particulièrement Issa, une jeune rappeur, étoile montante de la ville.

Cinéma : Brooklyn

"Brooklyn " que Pascal Tessaud a réalisé "à l’arrache" avec des moyens réduits et un amour immodéré pour le cinéma n’est surtout pas " un film de plus " sur la banlieue.

La banlieue qu’il connaît intimement pour y avoir grandi et y vivre encore, est très éloignée de l’image négative qu’on se complaît à véhiculer.

Si certains se livrent à des activités illicites, si la violence existe, il ne les nie pas mais préfère privilégier l’autre penchant de la réalité, celle constructive de tous ceux qui ont des passions et les projets qui vont avec.

"Brooklyn " est un film sincère, rafraîchissant, bourré d’énergie et nourri d’un optimisme qui donne un éclairage nouveau sur une jeunesse positive.

Sans tomber dans l’angélisme et les bons sentiments, il y décrit une réalité dans tout ce qu’elle a de foisonnant et de prometteur.

L’interprétation assurée par des non professionnels pour la plupart (On note cependant parmi eux la présence savoureuse de Liliane Rovère dans le rôle de la logeuse) est des plus convaincante, animée de la même ferveur qui accompagne le récit.

Réalisé avec les moyens du bord " Brooklyn " est au final, en plus d’un témoignage sincère, une œuvre aboutie, totalement "cinématographique" qui échappe miraculeusement aux stéréotypes.

Espérons que cette "pépite" trouvera son public. Que la sincérité qui l’habite et sa singularité narrative réjouissantes seront reconnues.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les enfants d’Isadora »
    A la suite de la disparition de ses deux jeunes enfants par noyade, Isadora Duncan, danseuse mythique qui devait elle aussi connaître une fin tragique, a composé un solo d’adieu intitulé « La mère... Lire la suite (19 novembre)
  • « Terminus Sud »
    Dans un pays en plein chaos plongé dans un climat d’insécurité et de conflit armé où chaque partie rivalise d’actes de violence, un médecin tente de continuer à accomplir sa mission de soignant sans... Lire la suite (18 novembre)
  • « Vivre et chanter »
    Zhao Li dirige une troupe d’opéra traditionnel de Sichuan composée d’hommes et de femmes qui vivent et travaillent ensemble depuis dix années dans la banlieue de Chengdu. Lorsqu’elle reçoit un... Lire la suite (18 novembre)
  • « Les éblouis »
    Camille est une jeune adolescente et l’aînée d’une fratrie de quatre enfants. Elle est passionnée de cirque, un art qu’elle apprend à pratiquer, mais le jour où ses parents intègrent une communauté... Lire la suite (17 novembre)
  • « Temporada »
    Pour prendre un poste d’employée au service municipal de l’hygiène, Juliana quitte les quartiers du centre ville d’Irauna où elle vivait avec son mari pour la métropole de Contaguem, au Brésil. Elle... Lire la suite (17 novembre)