Éditos

C’est mathématique !

Il y a plus d’élèves dans le second degré : le ministre supprime des postes et, en même temps, impose une deuxième heure supplémentaire. Peinant à recruter des professeurs de mathématiques, il supprime la discipline du tronc commun... la rendant de fait plus sélective. Il laisse entendre qu’un énorme choix de combinaisons de spécialités sera ouvert dans les établissements, tout en réduisant la carte des options. Pour contrer les effets délétères de ces décisions, les familles et les élèves les mieux informés tentent de reconstituer les séries par sécurité pour leur orientation dans l’enseignement supérieur. Les autres sont plus que jamais laissés pour compte.
M. Blanquer, votre communication ne peut pas tout ! La préparation de la rentrée 2019 met au jour les faux-semblants : les vœux de spécialités des élèves renforcent les déterminismes entre les filles et les garçons comme les déterminismes sociaux, et l’abondance des choix de spécialités est un leurre.
Les faits sont têtus. La mise en place précipitée d’une réforme complexe et mal conçue, qui ne tient aucun compte du terrain, ne peut que renforcer les inégalités. Le ministre doit renoncer à sa réforme et annoncer dès à présent un moratoire pour la rentrée. Il devrait prendre au sérieux les menaces qui pèsent sur l’organisation du baccalauréat de cette année. Nier la contestation générale de sa réforme, faire pression sur les personnels pour tenter de les faire taire, ces manœuvres n’ont jamais fait une bonne politique et se paieront à un moment ou un autre.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Idées fixes
    Les sénateurs de droite, confits dans leurs certitudes et leur animosité envers le service public, viennent de faire adopter deux amendements au projet de loi dite « de transformation de la Fonction... Lire la suite (29 juin)
  • Examen de conscience
    Le ministre de l’Éducation pratique-t-il la méthode Coué ? Interrogé dans plusieurs médias sur l’appel à la grève du 17 juin, premier jour des épreuves du bac, il répète en boucle que l’organisation des... Lire la suite (8 juin)
  • Chacun pour tous  !
    Éducation, Fonction publique, retraites… Toujours et partout, c’est la solution de l’individu renvoyé à ses choix personnels qui est privilégiée  ; ce sont les perspectives solidaires qui sont ignorées... Lire la suite (21 mai)
  • Batailles décisives
    La mobilisation à caractère national du 30 mars, initiée par la FSU, à l’appel de l’UNSA Éducation, de la CGT Éduc’action, du SGEN-CFDT, du SNALC et rassemblant les personnels de l’éducation, les parents... Lire la suite (30 mars)
  • Enfin entendu ?
    La presse change de ton. Il y a à peine quelques semaines toute opposition à J-M. Blanquer relevait du quasi blasphème. Le ministre était au faîte de sa gloire. Sa popularité déclinant, les articles... Lire la suite (9 mars)