ASH (enseignement adapté, handicap...)

CAPPEI, dernière ligne droite

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) a traité jeudi 26 janvier du Certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive (Cappei) appelé à remplacer les certifications actuelles, dont le 2CA-SH pour le second degré. Le débat a porté en particulier sur la durée de la formation, sur les spécialités pour le Premier degré, et sur les modalités de l’examen.

Cet article vient en complément de celui-ci.

Les textes ont évolués favorablement au fil des discussions des dernières semaines :

- Le départ en formation n’est plus conditionné à l’affectation sur un poste spécialisé, ce qui donne une ouverture aux collègues exerçant à temps partiel une activité au service des élèves à besoins éducatifs particulier tout en conservant des heures de cours dans leur discipline en classe ordinaire. La carte des besoins est établie par le recteur d’académie, et présentée en Comité technique académique.

- Une formation de 24h de préparation à la prise de fonction est proposée après l’acceptation du départ en formation. Cette formation en année n-1, obtenue par l’insistance des syndicats de la FSU, est un progrès. Elle demeure cependant insuffisante. Notre demande était de 72h au moins.

- Un tuteur accompagne les candidats en formation. Avec la FSU, le SNES a demandé que ce tuteur soit volontaire et qu’il soit déchargé ou rémunéré sur la base d’un cadre national (décret 2010-235, arrêté du 7 mai 2012 MENF 1220270A). La circulaire accompagnant les textes réglementaires (un décret et deux arrêtés), devrait apporter des précisions.

- Les titulaires du 2CA-SH et les enseignants en fonction sur un poste spécialisé sans détenir ce certificat, en Unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis) par exemple, accéderont au Cappei via une seule des trois épreuves du Cappei :
# pour les titulaires du 2CA-SH : présentation d’une action conduite par le candidat (20 mn), témoignant de son rôle de personne ressource en matière d’éducation inclusive et de sa connaissance des modalités de scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers, suivi d’un échange d’une durée de 10 mn avec la commission.
# pour les enseignants non titulaires du 2CA-SH : séance pédagogique d’une durée de 45 mn avec un groupe d’élèves, suivie d’un entretien d’une durée de 45 mn avec la commission. La description de cette épreuve a par ailleurs été améliorée : "séquence pédagogique" et non plus "séquence d’enseignement", ce qui couvre mieux la diversité des situations de travail.

Pour ces raisons, le SNES-FSU a porté un avis favorable sur le décret et les modalités de certification. Il s’est abstenu sur la formation, dont le cadrage interdit à un collègue souhaitant un complément de formation, sans se lancer dans la certification, la possibilité d’accéder à la tranche généraliste « tronc commun ».

Dans la pratique, un appel à candidature devrait être fait au niveau académique dans les semaines qui viennent. Le recteur désignera les personnels qui pourront partir en formation, après avis de la commission administrative paritaire dont dépendent les candidat-es (certifié-e, agrégé-e, éducation physique et sportive, enseignement professionnel). Le repérage des postes spécialisés, mais aussi des candidat-es, des personnels retenus, ou de ceux déjà titulaire d’une certification et souhaitant changer de poste, pose des questions de gestion des personnels. Des discussions avec le ministère sont en cours afin d’assurer transparence et égalité de traitement.

Autres articles de la rubrique ASH (enseignement adapté, handicap...)