Actualité théâtrale

au Nouveau Théâtre de Montreuil, jusqu’au 8 décembre

"Candide" adaptation d’Yves Laplace d’après Voltaire

Le "Candide" de Voltaire a fait l’objet de multiples adaptations. Il a été retouché pour la scène, on l’a retravaillé pour le cinéma, pour la bande dessinée et même… en littérature.
Il a bien sûr été actualisé, raboté, détourné et souvent trahi. Ces nombreuses illustrations
débouchaient sur le constat que le monde est cruel, l’amour trompeur et la candeur une infirmité face à la férocité naturel de l’homme.
Le projet de cette nouvelle adaptation est né du désir commun de Yves Laplace et Hervé Loichemol de monter Voltaire qu’ils considèrent comme un grand auteur de théâtre et "Candide" comme sa meilleure "pièce".
Hervé Loichemol a déjà mis en scène plusieurs textes de Voltaire, "Zaïre","Nanine" ou encore "La mort de César" et, concernant le "Candide" qu’il nous propose au Nouveau Théâtre de Montreuil, il ne s’agit pas, selon les termes d’Yves Laplace, de l’adaptation du conte pour la scène mais "d’une imitation par les moyens du théâtre des pouvoirs romanesques et de l’ironie narrative de ce conte furieux".
Le parcours de Candide à travers un monde en folie, d’Europe en Amérique jusqu’en Turquie où il échoue finalement, le confronte à tous les dangers, l’expose à tous les châtiments à toutes les injustices. Cependant le tourbillon de toutes les horreurs et trahisons, l’image de ce monde désaxé qui s’offre à ses yeux n’atteint pas son inoxydable confiance et son regard d’enfant qui est sa force, l’aide à rester vivant dans le tumulte des événements qui jalonnent son itinéraire.
Si la représentation de ce "Candide"connaît un départ quelque peu hésitant, elle ne tarde pas à trouver un ton singulier, un rythme et une originalité réjouissants. Un décor ingénieux aux changements fluides, des costumes drôles et colorés, une interprétation qui ne cesse de s’affirmer jusqu’à servir pleinement une mise en scène créative et inspirée donnent au final un spectacle qui emporte l’adhésion du public enthousiaste.
Francis Dubois

Nouveau Théâtre de Montreuil
10, place Jean-Jaurès
93100 Montreuil.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 70 48 90
www.nouveau-theatre-montreuil.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Adishatz /Adieu »
    Jonathan Capdevielle apparaît seul sur scène et entonne à capella avec son timbre de haute-contre les tubes de Madonna ou, avec l’accent de Tarbes, des chansons de Francis Cabrel, des chants... Lire la suite (18 décembre)
  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)