Actualité théâtrale

au Nouveau Théâtre de Montreuil, jusqu’au 8 décembre

"Candide" adaptation d’Yves Laplace d’après Voltaire

Le "Candide" de Voltaire a fait l’objet de multiples adaptations. Il a été retouché pour la scène, on l’a retravaillé pour le cinéma, pour la bande dessinée et même… en littérature.
Il a bien sûr été actualisé, raboté, détourné et souvent trahi. Ces nombreuses illustrations
débouchaient sur le constat que le monde est cruel, l’amour trompeur et la candeur une infirmité face à la férocité naturel de l’homme.
Le projet de cette nouvelle adaptation est né du désir commun de Yves Laplace et Hervé Loichemol de monter Voltaire qu’ils considèrent comme un grand auteur de théâtre et "Candide" comme sa meilleure "pièce".
Hervé Loichemol a déjà mis en scène plusieurs textes de Voltaire, "Zaïre","Nanine" ou encore "La mort de César" et, concernant le "Candide" qu’il nous propose au Nouveau Théâtre de Montreuil, il ne s’agit pas, selon les termes d’Yves Laplace, de l’adaptation du conte pour la scène mais "d’une imitation par les moyens du théâtre des pouvoirs romanesques et de l’ironie narrative de ce conte furieux".
Le parcours de Candide à travers un monde en folie, d’Europe en Amérique jusqu’en Turquie où il échoue finalement, le confronte à tous les dangers, l’expose à tous les châtiments à toutes les injustices. Cependant le tourbillon de toutes les horreurs et trahisons, l’image de ce monde désaxé qui s’offre à ses yeux n’atteint pas son inoxydable confiance et son regard d’enfant qui est sa force, l’aide à rester vivant dans le tumulte des événements qui jalonnent son itinéraire.
Si la représentation de ce "Candide"connaît un départ quelque peu hésitant, elle ne tarde pas à trouver un ton singulier, un rythme et une originalité réjouissants. Un décor ingénieux aux changements fluides, des costumes drôles et colorés, une interprétation qui ne cesse de s’affirmer jusqu’à servir pleinement une mise en scène créative et inspirée donnent au final un spectacle qui emporte l’adhésion du public enthousiaste.
Francis Dubois

Nouveau Théâtre de Montreuil
10, place Jean-Jaurès
93100 Montreuil.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 70 48 90
www.nouveau-theatre-montreuil.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « L’avare »
    Comme l’a dit Louis Jouvet, ce n’est pas tant une passion de l’argent qui habite Harpagon, qu’une maladie qui le rend stupide, dur et égoïste à un degré magnifique ». C’est ce côté très noir qui habite... Lire la suite (13 juin)
  • « VxH – La voix humaine »
    Une femme attend, seule à côté d’un téléphone, un signe d’amour de celui qui l’a quittée. Elle parle, comprend, l’excuse, s’excuse. Elle aime toujours, s’invente des culpabilités pour ne pas faire face à un... Lire la suite (12 juin)
  • « L’Établi »
    Dans la foulée de mai 1968, des étudiants militants maoïstes choisirent de s’établir en usine pour encourager la création d’un mouvement révolutionnaire au sein de la classe ouvrière. Robert Linhart,... Lire la suite (11 juin)
  • « King Kong Théorie »
    Paru en 2006, l’essai de Virginie Despentes a été présenté comme « un manifeste pour un nouveau féminisme ». Les controverses se déchaînèrent autour du livre où l’auteur parlait du viol qu’elle avait subi... Lire la suite (4 juin)
  • « Berlin Kabarett »
    En 1946, Kirsten se souvient de l’époque où, dans les années 1930 à Berlin, elle tenait un de ces cabarets qui faisaient souffler un grand vent de liberté dans la capitale allemande. Entourée de son... Lire la suite (1er juin)