Actualité théâtrale

au Nouveau Théâtre de Montreuil, jusqu’au 8 décembre

"Candide" adaptation d’Yves Laplace d’après Voltaire

Le "Candide" de Voltaire a fait l’objet de multiples adaptations. Il a été retouché pour la scène, on l’a retravaillé pour le cinéma, pour la bande dessinée et même… en littérature.
Il a bien sûr été actualisé, raboté, détourné et souvent trahi. Ces nombreuses illustrations
débouchaient sur le constat que le monde est cruel, l’amour trompeur et la candeur une infirmité face à la férocité naturel de l’homme.
Le projet de cette nouvelle adaptation est né du désir commun de Yves Laplace et Hervé Loichemol de monter Voltaire qu’ils considèrent comme un grand auteur de théâtre et "Candide" comme sa meilleure "pièce".
Hervé Loichemol a déjà mis en scène plusieurs textes de Voltaire, "Zaïre","Nanine" ou encore "La mort de César" et, concernant le "Candide" qu’il nous propose au Nouveau Théâtre de Montreuil, il ne s’agit pas, selon les termes d’Yves Laplace, de l’adaptation du conte pour la scène mais "d’une imitation par les moyens du théâtre des pouvoirs romanesques et de l’ironie narrative de ce conte furieux".
Le parcours de Candide à travers un monde en folie, d’Europe en Amérique jusqu’en Turquie où il échoue finalement, le confronte à tous les dangers, l’expose à tous les châtiments à toutes les injustices. Cependant le tourbillon de toutes les horreurs et trahisons, l’image de ce monde désaxé qui s’offre à ses yeux n’atteint pas son inoxydable confiance et son regard d’enfant qui est sa force, l’aide à rester vivant dans le tumulte des événements qui jalonnent son itinéraire.
Si la représentation de ce "Candide"connaît un départ quelque peu hésitant, elle ne tarde pas à trouver un ton singulier, un rythme et une originalité réjouissants. Un décor ingénieux aux changements fluides, des costumes drôles et colorés, une interprétation qui ne cesse de s’affirmer jusqu’à servir pleinement une mise en scène créative et inspirée donnent au final un spectacle qui emporte l’adhésion du public enthousiaste.
Francis Dubois

Nouveau Théâtre de Montreuil
10, place Jean-Jaurès
93100 Montreuil.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 70 48 90
www.nouveau-theatre-montreuil.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Fanny et Alexandre »
    Les spectateurs finissent de s’installer dans la salle Richelieu et Denis Podalydès s’avance au bord du plateau, vêtu d’un long manteau de scène, pour leur rappeler d’éteindre leurs téléphones... Lire la suite (18 février)
  • « La conférence des oiseaux »
    Il y a quarante ans Jean-Claude Carrière adaptait pour Peter Brook l’un des plus célèbres contes soufi du Persan Farid Uddin Attar (1142-1220). La conférence des oiseaux raconte comment, encouragés... Lire la suite (14 février)
  • « Premier amour »
    Sami Frey reprend cette nouvelle de Samuel Beckett, écrite en 1946, qu’il avait créée il y a dix ans. On y trouve déjà l’image de ces clochards célestes que seront, dans En attendant Godot , Vladimir et... Lire la suite (7 février)
  • « Chance »
    Au secrétariat de ce cabinet d’avocats frappadingue, on ne travaille pas beaucoup, mais on chante et on danse. La secrétaire, rousse et bouclée, est très salsa, l’assistant écrit des plaidoiries en mi... Lire la suite (7 février)
  • « La Dama Boba » ou celle qu’on trouvait idiote
    Au tournant du XVIème et du XVIIème siècle, l’Angleterre avait Shakespeare et l’Espagne Lope de Vega. Son œuvre est aussi foisonnante et complexe que le fut sa vie emplie de conquêtes amoureuses. C’est... Lire la suite (5 février)