Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Galaad Hemsi (France)

"Casting sauvage" Sortie en salles le 11 février 2015.

Rémi, employé au tri postal, apprend un jour que son père dont on lui avait toujours dit qu’il était mort au moment de sa naissance est bien vivant et qu’il vit à l’autre bout de la France.

Le jeune homme entreprend ce long voyage en mobylette.

L’histoire se résume à peu de choses mais la vie de Rémi n’est pas simple : sa relation avec sa petite amie dont il s’est lassé tourne au sordide, les rapports avec ses amis ou collègues ne sont pas simples…

Cinéma : casting sauvage

"Casting sauvage " pourrait être un film de plus sur un garçon auquel une révélation inattendue change le cours de la vie. Ce n’est pas le cas.

Car la singularité du film repose sur le fait que toute l’histoire se passe dans le cadre unique d’une salle de casting improvisée où interviennent face caméra, tous les postulants des différents rôles du récit.

L’idée de faire vivre une fiction et des personnages tout en suivant le processus d’un casting détourne la réalisation de Galaad Hemsi du danger des clichés et de l’histoire attendue.

Et l’évidente (et sans doute volontaire) banalité du scénario se trouve largement compensée par l’originalité de la démarche.

Au total, trois cents acteurs sont reçus en casting, quatre-vingt d’entre eux font partie du film et trente-cinq se partagent le rôle de Rémi.

Et pour la première fois au cinéma, le film ne sera totalement achevé qu’avec une scène spécialement écrite pour les spectateurs. Cette scène sera tournée en janvier et intégrée au film dans sa version finale.

A travers les multiples interprétations convergeant vers le personnage de Rémi, le tâtonnement qui en résulte, va apparaître une silhouette unique et c’est là tout l’intérêt de cette expérience cinématographique totalement inédite.

Galaad Hemsi dit de son film : " J’ai voulu faire cohabiter l’art et l’essai en y ajoutant des éléments de cinéma populaire. Un film aux formes résolument abstraites, mais qui n’oublie pourtant pas le notion de divertissement"

Les spectateurs amateurs de films singuliers trouveront leur compte avec cet "exercice unique, innovant et inédit".

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les petits maîtres du grand hôtel »
    Jacques Deschamps, le réalisateur du film se trouvait à Grenoble où il participait à la commission de sélection des étudiants désirant intégrer le Master de cinéma-documentaire de Lussas, en Ardèche.... Lire la suite (22 septembre)
  • « Ceux qui travaillent »
    Sans diplôme et parti de très bas, devenu à force de volonté cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Franck a de tout temps consacré sa vie au travail. Alors qu’il doit réagir dans... Lire la suite (22 septembre)
  • « Bacarau » 
    En 2016, Kleber Mendonça Filho présentait à Cannes « Aquarius » et brandissait avec son équipe, des pancartes dénonçant ce qu’ils considéraient comme un coup d’État contre la présidente Dilma Rousseff.... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ne croyez surtout pas que je hurle »
    A la suite d’une rupture amoureuse qui l’a mis face à des difficultés financières insurmontables et pour plus de commodités, Franck Beauvais quitte Paris et ses activités cinématographiques déjà... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)