actualités

Ce qui change à la rentrée 2020... et ce qui ne change pas !

1) L’enquête métier : la détérioration de nos conditions de travail s’accélère !
2) Après les nouveaux programmes, de nouvelles épreuves... en catimini !

1) L’enquête métier initiée par le SNES-FSU met en évidence l’appréciation fortement négative des professeurs de philosophie concernant les effets d’ores et déjà perceptibles de la réforme. Pour une écrasante majorité de collègues, la/les réforme(s) se tradui(sen)t en effet par plus d’élèves (constat récurent depuis la réforme Chatel de 2012, "aggravé" par l’arrivée d’HLP en première - spécialité choisie par 18% des élèves de la voie générale contre 14% en L -, en attendant le choc prévisible de la rentrée prochaine...), plus de complexité dans les épreuves (E3C d’avril-mai), plus de conflits (tant entre disciplines qu’avec les élèves et leur famille), le tout pour une moins bonne préparation des élèves à l’enseignement supérieur, sur fond d’injustice scolaire accrue.
Mais l’effet de cette réforme, combiné aux 2 HSA désormais imposables, ne se traduit pas seulement par une surcharge de travail pour les enseignants titulaires. Nous déplorons également un chômage accru pour un grand nombre de contractuels, sans que soit envisagée par le MEN une quelconque solution professionnelle.
Voir les focus disciplinaires ici

2) Faisant fi de notre demande d’une concertation un peu sérieuse de la profession, alors que nous en avions amplement le temps, les nouveaux programmes de philosophie de la voie générale et technologique ont été publiés dans le BO du 25 juillet dernier, après une folle histoire dont on peut retrouver le détail sur notre site. Si les programmes applicables dès la prochaine rentrée sont relativement « allégés » - tout en conservant le principe d’une liste (augmentée) d’auteurs et de repères - ils se réduisent désormais à une liste alphabétique de notions, flanquée de vagues « perspectives » : exit donc les anciens « champs », ainsi que toute velléité de réduire l’indétermination des programmes dans les voies générale et technologiques.

Hélas, on doit s’attendre à la même précipitation concernant les épreuves de philosophie de la session de juin 2021, avec une publication probable dans un BO d’ici la fin 2019. Il serait question – en sus de la dissertation et de l’explication de texte - d’introduire un 3e type d’exercice dans la voie générale, associant un sujet de dissertation à un corpus de textes. Quant à la voie technologique, seuls deux sujets seraient proposés, mais avec à chaque fois la possibilité de choisir entre une version « classique » (dissertation et explication de texte sur le modèle de la voie générale) et une version « accompagnée de questions » (selon le principe d’un guidage, remanié après avoir été expérimenté dans la série STHR).

A découvrir aussi :

- L’actualité lycée

- L’actualité retraite

Le groupe philosophie du SNES-FSU

Autres articles de la rubrique actualités