Actualité théâtrale

Théâtre Artistic Athévains, jusqu’au 31 décembre 2014

"Chat en poche" de Georges Feydeau Mise en scène Anne-Marie Lazarini.

Georges Feydeau a vingt-six ans quand il écrit "Chat en poche".

On ressent la jubilation qu’il a eu à imaginer ce vaudeville atypique, sans mari trompé, sans porte qui claque, sans jupon retroussé. Mais qui est en revanche le tableau corrosif d’une société aliénée saisie de prétentions sociales, de pulsions délictueuses et d’aspirations artistiques.

Dans "Chat en poche" chacun n’est préoccupé que de lui-même au point de ne rien voir ni entendre de ce qui se passe autour de lui. Cet "aveuglement" égocentrique va atteindre, au fil de la pièce, des sommets de "surdité".

Théâtre : "Chat en poche"

Cette mécanique de l’indifférence à l’autre va, à partir d’un quiproquo de départ, engendrer une suite ininterrompue de rebondissements et de malentendus qui, qu’ils soient prévisibles ou surprenants, constituent une histoire abracadabrante, absurde, parfois difficile à suivre mais à chaque fois plus savoureuse.

Le rythme effréné de la pièce a dicté à Anne-Marie Lazarini une mise en scène vive où les comédiens s’en donnent à cœur joie.

Mais on se demande si la trame du texte, l’envolée des répliques, les personnages hauts en couleur n’auraient pas gagné à s’assortir d’un grain de folie supplémentaire, si les nombreuses entrées et sorties (parfois gênées par un escalier difficile pour les comédiennes chaussées de hauts talons) n’auraient pas bénéficié de plus d’invention.

Mais tel quel, ce spectacle divertissant permet de passer une petite heure et demie fort agréable, en compagnie de doux-dingues irrésistibles.

Francis Dubois

Théâtre Artistic Athévains 45 rue Richard Lenoir 75 011 Paris.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 43 56 38 32

Accueil – été 2019

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)
  • « À l’abordage »
    Sasha troublée par la beauté d’un jeune homme Ayden arrive avec son amie Carlie dans la communauté où il habite avec un maître à penser charismatique, Kinbote, secondé par sa sœur, Théodora. Kinbote... Lire la suite (18 septembre)