Autour du Jazz

Jazz teinté de pop

« Children’s Game », Cécile N’Debi/Laurent Cohen Un duo démultiplié.

La pochette annonce sans trop de détails : Cécile N’Debi/Laurent Cohen pour un jeu d’enfants, « Children’s Game », qui n’est pas facile parce qu’il suppose un état d’esprit neuf, vide de références qui se construisent en un processus continu. Ce jeu est construit de compositions dues à la plume de Laurent Cohen, guitariste et un peu chanteur, habitées par la voix de la chanteuse qui sait même franchir ses propres limites pour exprimer les émotions communes. Deux exceptions au monopole de Laurent Cohen dont la reprise d’un poème de Jack Kerouac, « In Vain », mélancolique à souhait, qui sert de fin.

Jazz : Children's games

Une musique de notre présent sachant mélanger toutes les musiques noires, du jazz jusqu’aux musiques africaines en passant par le Brésil mais aussi la pop pour séduire notre oreille sans trop céder à la marchandise en laissant la place aux rêves. Le mélange peut devenir électrique ou se servir d’éléments provenant même du free jazz, digérés pour les intégrer dans un ensemble qui se laisse écouter pour danser. Ils ne sont pas seuls pour réaliser ces voyages. Des ensembles restés anonymes leur servent de background pour propulser hors des moules voix et guitares.

Sur scène, Tony Rabeson, batteur, Damien d’Argenterie à l’orgue, Charly Sy aux platines donneront vraisemblablement une coloration différente au duo.

Une musique qui devrait devenir populaire tellement elle est réalisée avec ce qu’il faut d’ingéniosité et de naïveté pour s’imposer. Qu’attendent les programmateurs pour la diffuser ? La connaître, l’entendre c’est l’adopter.

Nicolas Béniès .

« Children’s Game », Cécile N’Debi/Laurent Cohen, Ragtime Production, contact : l.c.s@noos.fr

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • « Rhapsodie », Gaëtan Nicot Quartet
    Les pianistes d’aujourd’hui sont soumis à des vents d’influence qui soufflent follement. Difficile de les ignorer. Tempêtes, orages que sont Bill Evans et Keith Jarrett en particulier ou les... Lire la suite (9 janvier)
  • « Intermezzo »
    Sarah Lancman avait défrayé la chronique avec un premier album. « Intermezzo », un titre adapté au deuxième album qu’elle signe, est une rencontre avec le pianiste Giovanni Mirabassi pour un répertoire... Lire la suite (8 janvier)
  • « Les disques de la Victoire, American Army V-Discs 1943-49 »
    Le 75e anniversaire du débarquement a suscité une débauche de manifestations pour glorifier la Libération. La musique a été oubliée de même qu’un travail de mémoire pourtant toujours utile. Plutôt que de... Lire la suite (Décembre 2019)
  •  Woody Herman, New York, Hollywood, Monterey
    La collection « Quintessence » dirigée par Alain Gerber (Frémeaux et associés) fait toujours la preuve d’un choix affiné dans la présentation d’un artiste partie prenante des mondes du jazz. La... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Thomas Mayeras trio « Don’t Mention It »
    Un trio piano, Thomas Mayeras, contrebasse, Nicola Sabato – digne représentant de ses aînés, Ray Brown en particulier -, batterie, Germain Cornet – héritier du batteur Charles « Lolo » Bellonzi -, du... Lire la suite (Décembre 2019)