Autour du Jazz

Jazz teinté de pop

« Children’s Game », Cécile N’Debi/Laurent Cohen Un duo démultiplié.

La pochette annonce sans trop de détails : Cécile N’Debi/Laurent Cohen pour un jeu d’enfants, « Children’s Game », qui n’est pas facile parce qu’il suppose un état d’esprit neuf, vide de références qui se construisent en un processus continu. Ce jeu est construit de compositions dues à la plume de Laurent Cohen, guitariste et un peu chanteur, habitées par la voix de la chanteuse qui sait même franchir ses propres limites pour exprimer les émotions communes. Deux exceptions au monopole de Laurent Cohen dont la reprise d’un poème de Jack Kerouac, « In Vain », mélancolique à souhait, qui sert de fin.

Jazz : Children's games

Une musique de notre présent sachant mélanger toutes les musiques noires, du jazz jusqu’aux musiques africaines en passant par le Brésil mais aussi la pop pour séduire notre oreille sans trop céder à la marchandise en laissant la place aux rêves. Le mélange peut devenir électrique ou se servir d’éléments provenant même du free jazz, digérés pour les intégrer dans un ensemble qui se laisse écouter pour danser. Ils ne sont pas seuls pour réaliser ces voyages. Des ensembles restés anonymes leur servent de background pour propulser hors des moules voix et guitares.

Sur scène, Tony Rabeson, batteur, Damien d’Argenterie à l’orgue, Charly Sy aux platines donneront vraisemblablement une coloration différente au duo.

Une musique qui devrait devenir populaire tellement elle est réalisée avec ce qu’il faut d’ingéniosité et de naïveté pour s’imposer. Qu’attendent les programmateurs pour la diffuser ? La connaître, l’entendre c’est l’adopter.

Nicolas Béniès .

« Children’s Game », Cécile N’Debi/Laurent Cohen, Ragtime Production, contact : l.c.s@noos.fr

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • "Dreaming drums, le monde des batteurs de jazz"
    Noël est passé mais pas le temps des cadeaux. Un livre de photos paru à la fin de l’année veut nous faire rêver. Heureusement ! Il nous fait entrer dans le monde des « batteurs de jazz ».... Lire la suite (14 février)
  • Pour Kurt Weill, des chansons éternelles.
    Qui ne connaît « Mack the Knife », « Moritat » dans la version allemande ? Au moins la version de Louis Armstrong, de Ella Fitzgerald à Berlin en 1961, de Sonny Rollins – dans l’album « Saxophone... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Aretha Franklin, Intégrale 1956-1962
    « Re » - son diminutif – nous quittée cette année en plein mois d’août (le 16 exactement), elle qui n’a jamais voulu passer inaperçue, un comble. Frémeaux et associés a publié ce début d’anthologie... Lire la suite (Décembre 2018)
  • « French Keys », Daniel Goyone
    Daniel Goyone, pianiste et compositeur, a tout d’un illusionniste. Les pièces qu’il propose, comme celles de Morton Feldman – à qui une des compositions est dédiée – se lisent en rupture avec tous les... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Christophe Imbs
    Les influences des jeunes musiciens d’aujourd’hui sont multiples. Pourquoi choisir ? Christophe Imbs, pianiste et compositeur, a décidé d’emmêler toutes les musiques pour faire surgir l’inattendu.... Lire la suite (Décembre 2018)