Actualité théâtrale

Théâtre du Rond-Point jusqu’au 30 décembre 2016.

"Chris Esquerre sur rendez-vous" Un spectacle de et avec Chris Esquerre

Il se présente sur scène dans une tenue qu’il qualifie de "propre " : un pantalon gris plutôt mal coupé et résolument hors mode, une chemise blanche de bonne tenue qu’il n’a pas " eu besoin d’amidonner " et des chaussures noires, en cuir qui " viennent d’une solderie ", les mêmes qui avaient déjà servi pour son premier spectacle.

Le ton est donné et ce sera grosso-modo celui qui accompagnera le spectacle sur toute sa durée.

Chris Esquerre n’abordera ni les sujets de sociétés, ni ceux de l’actualité. Il se cantonnera une heure et demie durant, avec quelques pointes d’espièglerie, quelques audaces prudentes, à une ligne anecdotique légère, non dépourvue de trouvailles, avec un incontestable talent de conteur.

De la maladie, la vieillesse, la mort, il va faire son miel et s’il égratigne la société dans ses travers c’est pour livrer la cote des prénoms en énumérant ceux qui sont les préférés des français en 2016.

Aux enfants trop gâtés, il faut offrir quelque chose qui leur restera, qui leur fera du profit, par exemple, un pilulier….

Théâtre : Chris Esquerre

Chris Esquerre conduit son spectacle "à vocation humoristique" tambour battant et s’il ne fait pas toujours mouche, si quelquefois sa prose devient laborieuse, un peu confuse, il sait parfaitement redresser la barre et retomber sur ses pieds.

Pourtant, la seule parenthèse sociale qu’il accorde à sa prestation et qui concerne Calais et les migrants vient peut-être bien dénoncer les limites des capacités de l’amuseur.

Là où d’autres avant lui excellaient et donnaient la preuve qu’on pouvait rire de tout, avec ce court intermède social, il prouve lui, que dans certains cas et quand le talent manque pour se hasarder dans les sujets extrêmes, on ne peut pas rire de tout.

Chris Esquerre, s’il adopte un ton personnel qui peut faire mouche dans une tonalité réduite, ne révolutionnera pas le monde du One man show.

Mais son spectacle, ces réserves faites, n’est pas désagréable à suivre.

Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point 2, bis Avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 44 95 98 21 / www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La mégère apprivoisée »
    Un jeune homme Lucentio arrive à Padoue avec son valet, aperçoit une jeune fille fort jolie et en tombe amoureux. Mais le père de Bianca a décidé qu’elle ne pourrait se marier que lorsqu’un mari se... Lire la suite (24 janvier)
  • « Dom Juan ou le festin de pierre »
    Une adaptation du mythe de Don Juan et du texte de Molière d’une originalité et d’une force qui éveillent la réflexion et l’émotion. Même si Don Juan est un séducteur habile, il est loin de n’être que... Lire la suite (23 janvier)
  • « Comparution immédiate II : une loterie nationale ? »
    Plusieurs pièces se sont attachées ces derniers mois au spectacle des prétoires. Ce qui s’y passe ressemble souvent à du théâtre, les prévenus comme les avocats, le procureur et les juges se mettant en... Lire la suite (21 janvier)
  • « Le reste vous le connaissez par le cinéma »
    Présentée en juillet dernier au festival d’Avignon, cette version contemporaine des Phéniciennes d’Euripide, écrite par l’auteur britannique Martin Crimp et mise en scène par Daniel Jeanneteau, est... Lire la suite (20 janvier)
  • « Une histoire d’amour »
    Justine sort d’une histoire d’amour avec un garçon et tombe amoureuse de Katia, un amour brûlant. Justine veut un enfant, Katia trop blessée par la vie est très réticente. L’enthousiasme de Justine... Lire la suite (19 janvier)