Archives

Christian Rist, artisan du théâtre

Depuis sa création en 1982, la Compagnie Christian Rist (« Le studio classique » est devenu depuis peu « Le Voir Dit ») est un espace de travail où des comédiens explorent des textes littéraires ou théâtraux, classiques ou contemporains, célèbres ou méconnus.
Le studio prosodique, cet atelier d’entraînement régulier pour acteurs professionnels est à l’origine d’un trentaine de spectacles qu’on a pu voir sur des scènes parisiennes, de la périphérie ou au cours de festivals.
Ainsi « la veuve » de Corneille à l’Athénée en 1990 , « Bérénice » de Racine toujours à l’Athénée en 1992, « Les fausses confidences » de Marivaux au Théâtre de Chaillot en 1993 ou plus récemment 1999, « La légende de St Julien l’hospitalier » à l’Aquarium.
Les textes qui s’imposent au cours du travail aboutissent parfois à un travail de mise en scène et un spectacle voit le jour.
Le travail peut rester à l’état de chantier et ne jamais prendre une forme présentable sur une scène. Le travail peut se fixer dans une forme intermédiaire et dans ce cas-là, le public est convié à le voir comme c’est la cas de « Arthur Rimbaud - illuminations » qui sera donné sur place, 23, rue Boyer dans le vingtième arrondissement les 2, 6, 7, 8, 9 mai à 19 heures ( entrée gratuite dans la limite des places disponibles).
Cette forme dite « de théâtre nomade » se donne dans le Studio de répétitions et proposera en 2OO4- 2OO5 « Le mort » de Georges Bataille et « Comment jouer Enfermement » de Bernard Lamarche -Vadel.
Le lundi 24 mai, à 2O h 3O, dans le cadre des lectures à l’Auditorium du Louvre, on pourra écouter « Le quadrilogue invectif » d’Alain Chartier présenté par Christian Rist et trois autres comédiens en co-production.
Il s’agit d’un texte rare qui met en présence la France conjurant ses enfants - peuple, noblesse et clergé- de dépasser leurs discordes civiles alors que le pays est déchiré par la guerre de cent ans.
Christian Rist est un artisan du théâtre. Il a choisi de travailler dans l’ombre jusqu’au moment où un spectacle s’impose. En attendant, il ne faut pas se priver d’aller découvrir son travail même quand c’est dans des endroits inhabituels ou confidentiels. Francis Dubois

[ Le VOIR DIT 23 rue Boyer 75O2O Paris TEL O1479745OO ]

Autres articles de la rubrique Archives