Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Mauricio Cuervo (Colombie)

"Chronique d’une vie" Sortie en salles le 14 septembre 2016.

Pablo, un vieil homme, reste reclus dans son appartement depuis la mort de sa femme survenue au cours d’un attentat qui s’est produit sous ses yeux.

Le bruit de l’explosion meurtrière poursuit le vieux veuf jusque dans son sommeil.

Le moyen que Pablo a trouvé pour meubler ses journées d’inaction, c’est de passer le plus clair de son temps à harceler au téléphone les personnes avec qui il a eu maille à partir dans le passé.

Jusqu’au jour où le fils d’une de ses "victimes" parvient à identifier et à localiser l’auteur des coups de fil insultants.

Pablo n’a qu’une personne sur laquelle il puisse compter, son fils Felipe qui est sa seule connexion avec le monde extérieur. Mais celui-ci, jeune trentenaire marié, père d’un bébé, traverse une mauvaise passe et rencontre de grosses difficultés dans sa vie professionnelle.

Ces personnages doivent-ils prendre au sérieux l’annonce d’une fin du monde imminente ?

Cinéma : Chronique d'une vie

" Chronique d’une vie " ne manque pas d’idées de scénario prometteuses : un vieux misanthrope qui s’est coupé du monde qu’il a sans doute confusément rendu responsable de la mort de sa femme et avec lequel il a des comptes à régler. Un jeune couple très "contemporain", lui concepteur de projets, elle toujours étudiante, confronté à des difficultés économiques qui finiront par mettre leur amour en péril.

Des personnages qui se débattent face aux maux du siècle, la solitude ou le manque d’argent et qui considèrent de loin l’annonce d’une fin du monde prochaine qui est peut-être à prendre au sérieux.

Mauricio Cuervo a choisi de traiter ses personnages et les situations de façon trop frontale de telle sorte que le récit est amputé de cette légère distanciation qui aurait apporté aux déroulements des événements cette touche de mystère qui manque indéniablement.

Il aurait fallu plus d’ambiguïté à cette menace de fin du monde qui aurait pu peser plus et ne pas rester à l’état de canular récurrent.

"Chronique d’une vie" flirte sans cesse avec le beau film que promettait le sujet de départ. Mais à chaque fois qu’il parvient à convaincre, une facilité de mise en scène fait barrage.

Il n’en demeure pas moins que le film se laisse voir et qu’on y trouve des moments très réussis et des personnages attachants.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Sympathie pour le diable »
    Sarajevo, novembre 1992, quelques jours après le début du siège. Le reporter de guerre Paul Marchand, au péril de sa vie, nous plonge au sein d’un combat fratricide qui se déroule dans un fracas... Lire la suite (23 novembre)
  • « Indianara »
    Dans un Rio de Janeiro où la colère grandit et où les minorités sont menacées, une femme Indianara, aidée d’une poignée de fidèles à ses idées, mène un combat acharné pour la liberté et la survie des... Lire la suite (22 novembre)
  • « Les enfants d’Isadora »
    A la suite de la disparition de ses deux jeunes enfants par noyade, Isadora Duncan, danseuse mythique qui devait elle aussi connaître une fin tragique, a composé un solo d’adieu intitulé « La mère... Lire la suite (19 novembre)
  • « Terminus Sud »
    Dans un pays en plein chaos plongé dans un climat d’insécurité et de conflit armé où chaque partie rivalise d’actes de violence, un médecin tente de continuer à accomplir sa mission de soignant sans... Lire la suite (18 novembre)
  • « Vivre et chanter »
    Zhao Li dirige une troupe d’opéra traditionnel de Sichuan composée d’hommes et de femmes qui vivent et travaillent ensemble depuis dix années dans la banlieue de Chengdu. Lorsqu’elle reçoit un... Lire la suite (18 novembre)