Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Alain Guillon et Philippe Worms (France)

« Chut » Sortie en salles le 26 février 2020.

Au milieu de notre société où tout est marchand, où le déroulement du temps s’affole et où on ne connaît plus son voisin, il existe les lieux de gratuité et de rencontre où demeure un reste d’humanité et où on lutte contre l’inégalité et la violence sociale, la marginalisation des laissés pour compte.

C’est (entre autres) à la bibliothèque Robert Desnos de Montreuil que se déroulent des actions chaleureuses pédagogiques et invisibles...

Cinéma : Chut

Alors qu’il assistait à un atelier de conversation à la bibliothèque Robert Desnos de Montreuil où des personnes étrangères échangeaient sur des thèmes choisis, Alain Guillou a découvert qu’il existait dans cette bibliothèque des activités nombreuses et diverses qui se déroulaient en toute discrétion.

Il propose alors à Philippe Worms avec lequel il a déjà travaillé, de monter un projet de film autour des différentes expériences.

Les bibliothèques comme la bibliothèque de Montreuil deviennent des lieux de vie où on lutte contre l’indignité, l’invisibilité sociale, économique et culturelle et toutes sortes de discrimination.

Il s’agit pour ces établissements de donner une place à des individus étrangers, de les valoriser en mettant en valeur leur histoire, les richesses de leur propre culture.

La bibliothèque fait alors un vrai travail de lien social mais une question se pose. Une bibliothèque est un établissement qui a ses limites en personnel, en encadrement.

Jusqu’où aller dans ce travail face à un public nombreux et très varié en âge.

Comment mener de front et de la meilleure façon l’encadrement de la lecture, sa vocation première, des ateliers d’écriture pour jeunes, des accueils pour de l’aide aux devoirs, l’organisation des cours de français pour migrants, des présentations de films avec discussion ou débats, l’accueil d’intervenants extérieurs, d’artistes de tout crin...

Sans compter les plus démunis qui fréquentent la bibliothèque pour se tenir au chaud ou pour trouver de la compagnie, des partenaires de jeux ou d’échanges.

« Chut » porte un regard valorisant et optimiste sur la banlieue sans jamais céder à l’angélisme.

Le film ne comporte aucun commentaire et remet à la place qu’il devrait conserver, le service public, la gratuité des services et un encadrement formé, inventif et attentif à chacun.

Alain Guillon et Frédéric Worms ont filmé à l’intérieur de la bibliothèque pendant une année par périodes pour constater qu’y disparaissent les différences sociales et que ces démarches ouvrent la route au partage, à la solidarité, à la fraternité.et à l’accueil le plus chaleureux possible.

A voir absolument pour découvrir...

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Voir le jour »
    Jeanne est auxiliaire de santé dans une maternité de Marseille. Avec ses collègues, elles se battent avec un emploi du temps surchargé afin de faire face du mieux qu’elles peuvent à l’accueil et à la... Lire la suite (10 août)
  • « Dawson City, le temps suspendu »
    C’est dans cette petite ville canadienne, à 500 kilomètres au sud du cercle polaire, que le conducteur d’une pelleteuse a mis au jour en 1978, lors de travaux pour un centre de loisirs, des boîtes... Lire la suite (2 août)
  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)