Actualité théâtrale

Jusqu’au 8 octobre au Monfort

« Chute ! »

Pour ce spectacle Mathieu Gary, membre fondateur du collectif d’acrobates Porte 27, qui a développé un art entre cirque et danse et que la chute amuse beaucoup, s’est associé à Sydney Pin, lui aussi acrobate polyvalent. culture/théâtre
Qu’a à nous dire de la chute un acrobate ? Qu’il a peur de la chute, mais qu’il a aussi envie de s’envoler. Qu’il aime le risque, peut-être même frôler la mort, mais que cela l’oblige à chercher des solutions. Et s’ils se mettent à deux ? Même âge, même taille, même poids, ils se lancent dans une série de chutes entrecoupées de propos sur la gravitation, l’influence de la masse et du poids de celui qui chute. Ils s’interrogent sur la concordance entre le bruit et la chute et passent aux travaux pratiques. Comment arrivent-ils à ne pas se faire mal ? Le public, très proche d’eux, retient son souffle, a peur pour eux, souffre avec eux, rit aussi car la chute fait rire.

Ils semblent s’affronter, provoquent la chute de l’autre, se servent du corps de l’autre pour chuter ou le faire chuter. Leurs regards se quittent le moins possible. Il y a des petits sourires en coin parce que l’un va tenter de surprendre l’autre en tombant, mais l’autre est toujours là pour parer la chute avec un coussin ou quand il n’y en a pas avec son corps. La solidarité remplace l’affrontement et l’on reste ébahi de toutes les chutes qu’ils inventent, de leur précision et de leur coordination, jusqu’aux essais-erreurs qui provoquent le rire complice et bienveillant du spectateur heureux.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h30
Le Monfort
106 rue Brancion, 75015 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 56 08 33 88
En tournée ensuite

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)