Nos statuts - Nos missions

Circulaire 2018 professeurs principaux Pas d’obligation nouvelle....

... mais une charge toujours aussi lourde et mal reconnue.

Plus d’un mois après la rentrée, la circulaire sur le rôle du professeur principal dans les collèges et les lycées est enfin publiée au BOEN 37 du 11 octobre 2018. Ce texte précise ce que peuvent être les missions des professeurs principaux mais, de par sa nature, et contrairement à ce qu’en disent FO et le SNALC, il ne crée aucune obligation nouvelle et ne permet donc pas aux chefs d’établissement d’imposer de nouvelles tâches.

Depuis le mois d’avril et la présentation du premier projet, le SNES-FSU a beaucoup œuvré pour qu’il en soit ainsi. Ce texte révèle néanmoins l’inflation qu’a subi la fonction de professeur principal depuis la précédente circulaire (1993), inflation que le SNES-FSU a combattu avec les réformes successives qui ont alourdi la charge de travail des PP sans en augmenter la rémunération, dont nous revendiquons le doublement.

Comme nous l’annoncions dans l’US n°780 du 29 août 2018, la circulaire précise que le PP est désigné par le chef d’établissement avec l’accord de l’intéressé.

Nous avons aussi obtenu que les formulations qui faisaient du PP un « adjoint pédagogique » du chef d’établissement ou un « super prof » doté du pouvoir d’entraver la liberté pédagogique de ses collègues soient supprimées, notamment dans le cadre du Conseil Pédagogique où il n’est plus question pour le PP de « coordonner les enseignements [...], la notation et l’évaluation ».

La partie consacrée à l’orientation reprend toutes les dérives de la réforme du lycée et du « Parcours Avenir » mais nous avons obtenu que le rôle spécifique des Psy-ÉN soit rappelé à plusieurs reprise et que le rôle du PP soit limité à de la coordination et du suive. Il faut noter qu’aucune mention des « entretiens personnalisés d’orientation », que le PP est censé conduire, ne figure dans le code de l’éducation !

On ne peut finalement que regretter que la ré-écriture de cette circulaire n’ait pas été l’occasion d’une remise à plat du travail de professeur principal et du fonctionnement des équipes éducatives, afin que, comme le revendique le SNES-FSU, le suivi des élèves et des classes soit réellement l’affaire des équipes pluri-professionnelles qu’il faut renforcer, et que l’accompagnement du projet d’orientation de l’élève relève d’abord du travail des Psy-ÉN dans les CIO.

Autres articles de la rubrique Nos statuts - Nos missions

  • La barque est trop chargée !
    Le projet de circulaire sur le rôle du professeur principal dans les collèges et les lycées a fait l’objet d’une nouvelle réunion avec les organisations syndicales le 5 juillet. Suite aux fortes... Lire la suite (30 août)