Actualité théâtrale

Du cirque tsigane en état de grâce

Cirque Romanès

"Si tu m’aimes plus, je me jetterai par la fenêtre de la caravane" , nouvelle création du cirque tsigane Romanès, nous fait revivre un cirque des origines, fragile et gracieux, où la moindre acrobatie en trapèze nous tire des frissons et dont la beauté réside dans notre délicieuse suspension à l’instant présent : tout peut arriver. Sur la piste, un orchestre impétueux et de sensuelles danseuses aux jupes fleuries ouvrent le bal, puis les numéros s’enchaînent, des jongleurs à la funambule sur talons hauts en passant par le vertigineux tissu aérien et l’étourdissant cercle. Autant de jeunes gens qui émerveillent ou étonnent pour leur créativité, et qui renouent certainement avec un tradition populaire qui nous rend spectateur-trice d’accidents réussis. Il y a quelque chose d’un refus de l’artifice et du cirque parfait, guindé, lissé, bref…commercial. Ici, on devine les coulisses et le travail : Alexandre Romanès, qui tantôt veille sur son équilibriste, pousse ensuite l’illusion à son comble, avec ce petit chien dont il n’obtient pas le numéro attendu. Et nous y croyons, comme des enfants…

Théâtre : Cirque Romanes

Les représentations peuvent s’accompagner, pour les classes, d’un programme pédagogique, présenté par Alexandre Romanès (l’histoire des tsiganes ; leurs multiples noms - roms, manouches, gitans, bohémiens ; les tribus, liées aux métiers etc).

Doriane Spruyt

Chapiteau du Cirque Tzigane Romanès (Square Parodi, Bd de l’Amiral Bruix, 75016 Paris, Métro Porte Maillot, ligne 1). En tournée dans l’est de la France et en Allemagne (dates à venir. Plus d’informations : www.cirqueromanes.com et 01 40 09 24 20 / 06 99 19 49 59.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « L’éveil du Printemps » de Alat Fayez
    A est un jeune étudiant, habitant de la planète Platonium. Il rêve d’aller un jour vivre sur la Terre qui le fascine à chaque fois qu’il la voit se lever, belle et impressionnante de luminosité... Il... Lire la suite (16 janvier)
  • « Cirque Plein d’Air » Les Caramels fous
    Au début du siècle dernier, un cirque installé à la périphérie de Paris et qui avait jusqu’ici joui d’un grand succès se retrouve subitement au bord de la faillite. La mort de la femme à barbe qui... Lire la suite (16 janvier)
  • « Nos éducations sentimentales »
    Dans L’éducation sentimentale, Flaubert faisait le portrait d’un jeune homme Frédéric qui arrivait à Paris prêt à se lancer à la conquête de la capitale. À la recherche d’une position sociale enviable,... Lire la suite (15 janvier)
  • « L’autobus »
    Ils sont neuf voyageurs dans un autobus dont le conducteur invisible semble avoir pris son indépendance, ne respectant ni les horaires ni le code de la route ni même le trajet, un voyage infernal... Lire la suite (12 janvier)
  • « Le souper »
    Le 6 juillet 1815 alors que la défaite de Napoléon est consommée, que les troupes coalisées sont dans Paris et que la révolte populaire gronde, Talleyrand, homme politique et diplomate à la carrière... Lire la suite (12 janvier)