Actualité théâtrale

Du cirque tsigane en état de grâce

Cirque Romanès

"Si tu m’aimes plus, je me jetterai par la fenêtre de la caravane" , nouvelle création du cirque tsigane Romanès, nous fait revivre un cirque des origines, fragile et gracieux, où la moindre acrobatie en trapèze nous tire des frissons et dont la beauté réside dans notre délicieuse suspension à l’instant présent : tout peut arriver. Sur la piste, un orchestre impétueux et de sensuelles danseuses aux jupes fleuries ouvrent le bal, puis les numéros s’enchaînent, des jongleurs à la funambule sur talons hauts en passant par le vertigineux tissu aérien et l’étourdissant cercle. Autant de jeunes gens qui émerveillent ou étonnent pour leur créativité, et qui renouent certainement avec un tradition populaire qui nous rend spectateur-trice d’accidents réussis. Il y a quelque chose d’un refus de l’artifice et du cirque parfait, guindé, lissé, bref…commercial. Ici, on devine les coulisses et le travail : Alexandre Romanès, qui tantôt veille sur son équilibriste, pousse ensuite l’illusion à son comble, avec ce petit chien dont il n’obtient pas le numéro attendu. Et nous y croyons, comme des enfants…

Théâtre : Cirque Romanes

Les représentations peuvent s’accompagner, pour les classes, d’un programme pédagogique, présenté par Alexandre Romanès (l’histoire des tsiganes ; leurs multiples noms - roms, manouches, gitans, bohémiens ; les tribus, liées aux métiers etc).

Doriane Spruyt

Chapiteau du Cirque Tzigane Romanès (Square Parodi, Bd de l’Amiral Bruix, 75016 Paris, Métro Porte Maillot, ligne 1). En tournée dans l’est de la France et en Allemagne (dates à venir. Plus d’informations : www.cirqueromanes.com et 01 40 09 24 20 / 06 99 19 49 59.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)