Actualité théâtrale

Tous les lundis chez Maxim’s

Cocteau-Guitry Mise en scène Gérard Chambre

N’écoutez pas messieurs de Sacha Guitry
et
Le Bœuf sur le tôa d’après Jean Cocteau.

Ce célèbre lieu parisien propose, le soir de fermeture du restaurant, d’ouvrir ses portes à une troupe de joyeux lurons, qui déploient leur énergie à mettre en musique et en lumière cet endroit à l’ambiance habituellement plutôt classique et feutrée.

La soirée commence par une rapide mise en bouche, concoctée par Sacha Guitry ; N’écoutez pas messieurs est une pièce en un acte, comédie légère mais relativement efficace.

Dans un second temps, la même troupe mise en scène par Gérard Chambre nous propose d’écouter un Bœuf sur le toâ d’après Cocteau.
Le répertoire, composé de 17 chansons de Boris Vian à Bourvil en passant par Les frères Jacques, Jacques Brel ou Fernandel, est parfois inégal mais toujours bien chanté et magnifiquement accompagné au piano.

La mise en scène est quelquefois un peu (trop) épurée et sommaire, les costumes parfois étonnants et décalés. Mais on se laisse vite emporter par l’enthousiasme de cette troupe dynamique et attachante qui s’empare du lieu et nous transmet sa légèreté et son amour de la chanson française.
Delphine Haton

Distribution :
Estelle Boin, Véronique Fourcaud, Mikaël Apamian, Fabrice Coccitto, Gérard Chambre
Direction musicale : Fabrice Coccitto
Mise en scène : Gérard Chambre

Chez Maxim’s

3, rue royale 75008 Paris
M° Concorde
Tous les lundis à 20h30
Tarifs : 30 € Réservations au 01.42.64.37.33
Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Sois un homme »
    Qu’est-ce qu’être une femme ? La question a beaucoup interrogé écrivain.e.s et philosophes depuis déjà un certain temps. Mais s’agissant des hommes, elle apparaît plus originale tant des siècles de... Lire la suite (17 mars)
  • « Illusions perdues »
    Après ses brillantes adaptations d’Homère ( Iliade puis Odyssée ) et de Chanson douce de Leïla Slimani, Pauline Bayle s’est lancé dans l’adaptation du roman de Balzac. C’est au fonctionnement du... Lire la suite (17 mars)
  • « L’éveil du printemps »
    La pièce de Franck Wedekind fit scandale a son époque (1890) et fut interdite de longues années pour pornographie. Elle offrait un regard osé sur la jeunesse, défendait le désir adolescent et pointait... Lire la suite (16 mars)
  • « Médéa mountains »
    Alima Hamel, la jeune poétesse, musicienne et chanteuse d’origine algérienne évoque ici son histoire personnelle. Elle se souvient du bonheur des vacances familiales quand elle quittait Nantes avec... Lire la suite (12 mars)
  • « Le pays lointain (Un arrangement) »
    C’est l’ultime pièce de Jean-Luc Lagarce mort à 38 ans, en 1995, quelques jours après l’avoir terminée. On y retrouve le thème du retour de l’enfant prodigue parmi les siens. Louis revient, au pays... Lire la suite (11 mars)