Actualité théâtrale

Tous les lundis chez Maxim’s

Cocteau-Guitry Mise en scène Gérard Chambre

N’écoutez pas messieurs de Sacha Guitry
et
Le Bœuf sur le tôa d’après Jean Cocteau.

Ce célèbre lieu parisien propose, le soir de fermeture du restaurant, d’ouvrir ses portes à une troupe de joyeux lurons, qui déploient leur énergie à mettre en musique et en lumière cet endroit à l’ambiance habituellement plutôt classique et feutrée.

La soirée commence par une rapide mise en bouche, concoctée par Sacha Guitry ; N’écoutez pas messieurs est une pièce en un acte, comédie légère mais relativement efficace.

Dans un second temps, la même troupe mise en scène par Gérard Chambre nous propose d’écouter un Bœuf sur le toâ d’après Cocteau.
Le répertoire, composé de 17 chansons de Boris Vian à Bourvil en passant par Les frères Jacques, Jacques Brel ou Fernandel, est parfois inégal mais toujours bien chanté et magnifiquement accompagné au piano.

La mise en scène est quelquefois un peu (trop) épurée et sommaire, les costumes parfois étonnants et décalés. Mais on se laisse vite emporter par l’enthousiasme de cette troupe dynamique et attachante qui s’empare du lieu et nous transmet sa légèreté et son amour de la chanson française.
Delphine Haton

Distribution :
Estelle Boin, Véronique Fourcaud, Mikaël Apamian, Fabrice Coccitto, Gérard Chambre
Direction musicale : Fabrice Coccitto
Mise en scène : Gérard Chambre

Chez Maxim’s

3, rue royale 75008 Paris
M° Concorde
Tous les lundis à 20h30
Tarifs : 30 € Réservations au 01.42.64.37.33
Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Rabelais »
    En 1968 Jean-Louis Barrault était prêt à monter à l’Odéon, théâtre qu’il dirigeait, un spectacle sur Rabelais, qui ne s’en tenait pas qu’à Gargantua et Pantagruel mais puisait aussi dans le Tiers, le... Lire la suite (12 décembre)
  • « Jusqu’ici tout va bien »
    Tout le monde a le souvenir d’un de ces repas de Noël où tout part en vrille. À la faveur de ce repas, souvent fort long et bien arrosé censé montrer l’amour que l’on porte à sa famille, il arrive que... Lire la suite (12 décembre)
  • « J’ai des doutes »
    François Morel a eu envie d’aller au paradis rendre visite à Raymond Devos. Cela commence par la petite musique de la chanson Le clown est mort et sur un grand coup de tonnerre Dieu-François Morel... Lire la suite (10 décembre)
  • « Europa (esperanza) »
    Sur une plage d’Alger deux jeunes, Nader et Djamel, 14 ans et 12 ans et demi discutent. Ils voient juste en face « l’Europe lascive Babylone ». De cette Europe ils n’ont qu’une miette, un portable, «... Lire la suite (9 décembre)
  • Des reprises
    La fin de l’homme rouge Reprise à L’Atalante, 10 place Charles Dullin, 75018 Paris du 3 janvier au 3 février Réservations 01 46 06 11 90 Deux parties : Le temps du désenchantement et Dix... Lire la suite (5 décembre)