Des nouvelles des lycées en lutte contre la réforme Chatel

College Olivier de Serres 69330 Meyzieu

Suite à une perte de classe en 6° (alors que le nombre d’enfants prévu à la rentrée de 6° est le même que prévu l’an passé à la même époque) et une diminution des heures postes et une hausse des HSA, notre chef se base sur le fait d’imposer des heures sup au collègues pour économiser des heures postes !

On doit en S.V.T. 36h (2 titulaires) mais à la vue de la suppression d’une classe on se retrouve à ne devoir plus que 29 heures sans prendre en compte les heures labo, ATP, IDD, gestion réseau qui ne rentrent pas dans les heures postes !
Ainsi, ma collègue devrait aller faire un complément de 7 heures ailleurs, mais pourrait avoir malgré tout des HSA pour de l’ATP, IDD : un comble !
Je ne parle pas de la suppression du latin prévu en 5° et d’autres petits plaisirs...
Ainsi, les enseignants ne se présenteront pas au C.A. de la DHG ce jeudi et on essaye de convaincre les parents et les TOS de faire de même en soutient pour mettre la pression et ainsi avoir un report, pour de toute manière effectuer un vote contre par la suite. (Les parents FCPE semblent suivre pas les autres... On les verra avant le C.A.! )

Nous nous basons sur le fait que toutes les heures assurées pour le fonctionnement de l’établissement ne doivent pas être basées sur des HSA (IDD, ATP, Labo, gestion réseau, heures de cours) mais bien sur des heures postes !

En parallèle nous avons demandé une audience à l’IA.
Ensuite nous mettons la pression gentiment mais surement, en laissant sous-entendre qu’une majorité d’enseignant n’acceptera pas de prendre plus d’une heure sup ! Ce qui va poser des problèmes de fonctionnement car ensuite il n’y aura plus de titulaires pour assurer les ATP par exemple...
Nos collègues de Français sont également très remontés car on demande à une collègue de Français d’aller faire un complément ailleurs mais de donner des HSA à un autre collègue de Français pour avoir une classe uniquement sur HSA et ainsi économiser des heures postes ! Bref, pour économiser des heures postes : on marche sur la tête !
(Ces collègues de français étant tous des PP de 3°, on va commencer à suggérer de refuser d’être PP... Notre nombre d’enseignant dans un collège 500 n’étant pas si grand on peut arriver sur une pénurie de PP... )
Bref, des tensions arrivent...

Il est évident que l’objectif actuel d’économies d’heures postes en collège est là pour combler des besoins ailleurs !!!

Autres articles de la rubrique Des nouvelles des lycées en lutte contre la réforme Chatel