Affelnet, orientation

Collège : accompagnement à l’orientation, ce qui est réglementaire ou non.

Depuis la rentrée 2019 s’appliquent l’arrêté du 10 avril 2019 modifiant l’arrêté du 19 mai 2015 ajoute à la grille horaire du collège, « à titre indicatif », sur le modèle du lycée, 12 heures en Quatrième et 36 heures en Troisième d’ "accompagnement à l’orientation" .

Sortie d’un vademecum non réglementaire 

Si les principaux ont laissé passer cette année scolaire sans mettre en œuvre cet arrêté, ils préparent actuellement la rentrée de septembre 2020. Le ministère leur a fourni un outil très complet pour persuader les professeurs et CPE qu’ils devraient désormais gérer l’orientation des élèves de collège en occupant les missions des Psy-EN. Il s’agit d’un vademecum, dont ce ministère est prodigue, qui n’a rien de réglementaire. Parallèlement, la loi du 5 septembre 2018 acte le transfert de personnels des Dronisep et la mise à disposition de PsyEN et DCIO volontaires aux régions. Ce sont des postes qui sont pris sur le terrain !

Un vademecum à démystifier

Quelques citations du vademecum :

« En classes de 6e et de 5e, les élèves sont amenés à découvrir et explorer des métiers, en articulation notamment avec les contenus disciplinaires. », en lien avec le parcours avenir.

« En classe de 4e, l’activité dominante est la découverte et l’exploration des voies de formation (notamment post-3e) par le biais des métiers et, en classe de 3e, l’activité dominante est de préparer les choix pour l’après-3e. »

« Pour les niveaux 4e et 3e, le volume horaire annuel, respectivement de 12 et de 36 heures à titre indicatif, est prévu dans l’emploi du temps des élèves pour l’accompagnement au choix de l’orientation à partir de la rentrée 2019. ». Ces heures figurent dans la grille horaire du collège au même titre que les heures de vie de classe, ce qui signifie qu’elles ne seront probablement pas financées spécifiquement par les rectorats.

1) Soit le chef d’établissement demandera le bénévolat des collègues pour maintenir par ailleurs des enseignements facultatifs et dédoublements.

2) Soit il faudra prélever sur la marge horaire « à tout faire » de 3 heures par classe, ce qui créera un enseignement annualisé en Quatrième (une semaine sur 3) et hebdomadaire en Troisième.

3) Soit il sera considéré qu’une sortie en entreprise, un salon ou un forum des métiers pourra en tenir lieu, là encore sur les horaires d’enseignement.

4) Soit la région (alors que les collèges dépendent de leur département) ou des associations extérieures au collège se proposeront d’intervenir auprès des élèves mis sur quels temps ?

Il faut se saisir des quelques mentions de Psy-En du vademecum afin qu’ils ne soient pas dépossédés de leurs missions. « Les professeurs principaux assurent le suivi et la coordination des différentes actions menées, en lien étroit avec l’ensemble des membres de l’équipe éducative, et tout particulièrement les professeurs-documentalistes et les Psy-EN » p5

Mais aussi

Un focus sur les heures de vie de classe précise que le décompte des heures d’accompagnement à l’orientation s’y ajoutent et donc ne s’y substituent pas.

Un focus sur la séquence d’observation en milieu professionnel en classe de Troisième est l’occasion de nouvelles préconisations comme celle de ne pas choisir la période qui précède Noël.

Un troisième focus remet l’application FOLIOS sur le devant de la scène afin que les élèves s’en servent comme d’un classeur numérique. Attention, une fois de plus aux objectifs utilitaristes du ministère qui précise que ce « porte-feuilles de compétences » pourra suivre l’élève toute sa vie lorsqu’il cherchera un emploi.

Alors que Conseil supérieur des programmes n’a pas été saisi sur le sujet, le vademecum propose une « progression » avec des frises proposant un calendrier à titre indicatif. Attention, il ne s’agit donc pas d‘un programme officiel qu’il faudrait absolument mettre en œuvre.

Ces heures n’étant pas financées, il est important de ne rien se laisser imposer. Ce n’est pas aux professeurs d’assumer les missions qui relèvent des Psy-En. En conseil d’administration, il faut demander des compléments d’informations sur les associations qui demanderaient à intervenir sur ce champ. Trop souvent elles ne fournissent que des fiches métiers clé en main et leur objectif est de préparer les élèves à se lancer dans l’entreprenariat et les convertir aux seules valeurs capitalistes. Comme dans la pédagogie positive, leurs propos tendent à rendre chaque élève seul responsable de sa réussite ou de son échec.

Autres articles de la rubrique Affelnet, orientation