Actualité théâtrale

Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 31 octobre 2014.

"Comment vont les choses ?" d’après "Dernières nouvelles des choses. Une expérience philosophique" de Roger-Pol Droit. Adaptation de l’auteur. Mise en scène Anouche Setbon.

Roger-Pol Droit est philosophe, journaliste et écrivain. Il a été chercheur au CNRS et professeur à Sciences Po Paris.

Auteur d’une trentaine d’ouvrages philosophiques, il se produit sur le plateau de la salle Topor du Théâtre du Rond-Point de la façon la plus naturelle puisque pour lui, il y a peu de différence entre la démarche d’intéresser son auditoire, qu’on soit un professeur dans une classe ou dans un amphi ou comédien face à un public.

Théâtre : Comment vont les choses

L’idée d’écrire un essai sur "les choses" lui est venue de la question qu’un convive lui a posée, chez des amis, au cours d’une soirée.

"Comment vont les choses", cette phrase anodine qui est une autre façon de demander des nouvelles à la personne à qui elle s’adresse, lui est apparue tout à coup plus ambigüe qu’il n’y paraissait.

Il l’a prise au pied de la lettre et y a vu une sorte de curiosité à propos des "choses-objets" qui composent notre environnement naturel depuis le plus petit, pratique mais pas indispensable, comme un trombone qui peut se glisser dans une pliure au fond d’un sac, jusqu’au congélateur énigmatique garant de la conservation et du non-pourrissement en passant par le parapluie, voûte céleste privée…

Et si certains objets qui font tant partie de notre environnement qu’on ne les remarque plus, disparaissaient. La table, par exemple.

Peut-on imaginer ce que serait notre vie, sans table ?

Roger-Pol Droit propose une réflexion ludique et drôle sur " les choses" qui tiennent une place importante dans nos vies, que nous utilisons plus que nous les voyons, qui souvent nous survivent et nous dépassent en simplicité…

La démonstration est acrobatique, brillante, troublante, parfois déroutante, toujours savoureuse.

Le philosophe défriche avec brio et humour un environnement familier et nous amène pas très loin d’un constat vertigineux et inquiétant.

Ce spectacle original qui ravive notre curiosité, notre intérêt à propos des objets parmi les plus familiers, vaut un détour par le théâtre du Rond-Point.

Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point 2 bis avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 44 95 98 21

www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • "Anagrammes pour Faust"
    Certains objets de notre quotidien aspirent comme certains humains à la vie éternelle. C’est le postulat de départ de la pièce. Ce souhait d’éternité nous renvoie à Faust qui, pour ce pouvoir, vendit son... Lire la suite (Mars 2008)
  • "Mère Courage et ses enfants"
    Brecht écrit Mère Courage en 1938, en pleine montée du nazisme. Alors que la menace de guerre plane sur l’Europe, il est contraint de s’exiler... Brecht choisit de situer l’action de Mère Courage... Lire la suite (Mars 2008)
  • Trois textes de Marie Ndiaye sur scène : "Rien d’humain", "Les Serpents", "Hilda"
    Trois metteurs en scène très différents pour servir trois textes de Marie Ndiaye qui traitent de sujets proches, l’autorité, la possession, le vampirisme. La langue de cet auteure singulière va sans... Lire la suite (Mars 2008)
  • "L’Ingénu" d’après Voltaire
    L’Ingénu dit avec franchise et sans retenue ce qu’il pense. Au cours d’un voyage à travers le monde, il s’arrête en Bretagne, l’endroit de ses origines. Il y rencontre l’amour, la religion et des... Lire la suite (Février 2008)
  • "Les riches reprennent confiance"
    Louis-Charles Sirjacq a écrit "Les riches reprennent confiance" il y a une dizaine d’années. Les deux personnages principaux de la pièce, hommes d’affaires insatiables, aveuglés par le profit ont... Lire la suite (Février 2008)