La défense des droits humains

Communiqués Justice pour Adama, Théo et les autres victimes

Alors que la mort d’Adama Traoré et le viol commis à l’encontre de Théo Luhaka illustrent tristement l’existence de violences policières, les députés viennent d’approuver le projet de loi « Sécurité Publique », qui assouplit les règles de légitime défense pour les policiers et durcit les peines pour outrage aux forces de l’ordre.

Dans ce contexte inquiétant, une partie de la population se mobilise et attend, à l’inverse de ce projet, des réponses adaptées des pouvoirs publics pour que ce genre de brutalités intolérables ne se reproduisent pas.

C’est d’autant plus urgent que cette situation alimente les tensions dans les quartiers populaires. Elle tend à stigmatiser aussi une partie de la jeunesse.

Pour empêcher les dérapages violents, des mesures doivent être mises en place. La FSU demande au gouvernement l’ouverture de discussions sur ce sujet.

Elle affirme que le nécessaire besoin de sécurité ne saurait s’opposer ni aux libertés, ni au respect de la dignité humaine et des droits fondamentaux.

La police doit assurer ses missions de service public au service du vivre ensemble et de tou-te-s les citoyen-nes.

Les sanctions prévues pour les manquements constatés doivent être appliquées. Le contrôle de la justice sur les actions policières doit être assuré afin de garantir les libertés individuelles. Il est nécessaire aussi d’élargir à tou-tes les citoyen-nes la saisine du Défenseur des Droits.

Dans le même temps, il faut donner à la police les moyens de remplir ses missions de service public et rétablir la police de proximité.

C’est pourquoi la FSU appelle à participer au rassemblement le samedi 18 février à 15h, place de la République, initié avec la LDH, le Cran, le Mrap, Sos Racisme et la CGT, ainsi qu’à la Marche pour la Justice et la Dignité au départ de la place de la Nation le samedi 19 mars.

Autres articles de la rubrique La défense des droits humains

  • Alabama : État de la honte
    Dans plusieurs États américains, les droits des femmes ont subi dernièrement un terrible retour en arrière. À l’État d’Alabama, revient désormais le triste honneur de disposer de la législation la plus... Lire la suite (17 juin)
  • Aide aux migrants : indignation : grève des associations
    Elles sont une vingtaine d’associations à dénoncer une situation dramatique notamment dans le Nord-Est de Paris où les personnes vivent dans des « conditions sanitaires déplorables, privées d’accès à... Lire la suite (22 mai)
  • Violences policières : mais que fait la justice ?
    Cafouillages et conflits d’intérêts, l’affaire Legay ne cesse de rebondir. Le 16 mars, Geneviève Legay, militante d’ATTAC bien connue à Nice, a été gravement blessée lors d’une charge de CRS.... Lire la suite (9 mai)
  • Mettre la profession sous contrôle
    Réserve ? Notre ministre entend introduire dans le code de l’éducation, via l’article de la loi sur "l’École de la confiance" la notion d’exemplarité, qui renvoie, sans la nommer, à l’obligation de... Lire la suite (17 avril)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations dénoncent... Lire la suite (Septembre 2018)