Autour du Jazz

Dialogue

« Composition 0 », Vincent Glanzmann, Gerry Hemingway

Réunir deux batteurs/percussionnistes est risqué. Ils pourraient faire preuve de leur virtuosité pour perdre leur âme. Mais Gerry Hemingway et Vincent Glanzmann ont évité ce piège en se servant aussi de l’électronique, des micros pour créer des espaces étranges qui suscitent des images, des films à créer dans des douloureuses et comiques mises en scène. Le rire est simultané avec l’angoisse, naît d’elle et la combat dans le même temps. Notre monde, surtout après le confinement, est lourd de peurs diffuses face à un ennemi invisible qui tord toutes les relations sociales.
Jazz : Composition O

« Composition O », un appel à l’essentiel face à un trop plein de marchandises. Pour se retrouver et retrouver le sens du bien commun. Une sorte de retour à la nature, à la frugalité pour se nourrir de rires et de sons perdus. Les percussions parlent de nos ancêtres, de ces discours sans mots provenant du fond des tambours.
Une manière de rappeler la nécessité de lutter contre toutes les oppressions, tous les racismes.

Nicolas Béniès.

« Composition 0 », Vincent Glanzmann, Gerry Hemingway, FSR

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz