Réforme Blanquer du lycée

Concertation lycée - bac : contribution SNES-FSU

Vous trouverez ci-dessous la contribution du SNES-FSU aux discussions sur le lycée et le baccalauréat.

lycée-bac-snes

La précédente réforme du lycée est récente, elle s’est mise en place en Terminale en septembre 2012. Le SNES-FSU avait à l’époque contesté la globalisation des moyens horaires affectés au travail en groupe à effectif réduit et l’installation d’un accompagnement personnalisé protéiforme financé par la réduction des horaires disciplinaires. Il s’était aussi élevé contre la perte d’identité de la série technologique industrielle, la suppression des mathématiques obligatoires en série L et l’organisation des enseignements d’exploration en Seconde. Il avait aussi dénoncé le manque de qualité de programmes disciplinaires élaborés dans l’urgence, et que pour certains il n’a plus été possible de retoucher par la suite.
Une tentative de bilan de cette réforme avec la communauté éducative, au regard de ses objectifs – pour nous contestables – s’est tenue au ministère au printemps 2016. Elle s’est soldée par un échec faute de poser le débat dans les termes qui conviennent : qu’attendons-nous du lycée ?
Pour le SNES-FSU, le lycée doit accueillir l’ensemble d’une génération dans le cadre d’une scolarité obligatoire menée à 18 ans, sans en rabattre sur les exigences de la nation envers la formation de sa jeunesse. Cela suppose :
- de continuer à investir. Une réforme ne saurait être prétexte à suppression de personnels, qu’ils soient enseignants, de vie scolaire, d’orientation ou médico-sociaux. Les horaires disciplinaires doivent être maintenus, voire augmentés si le but est de réduire les inégalités et de lutter contre l’échec scolaire.
- de penser le lycée pour la réussite de tous les élèves, en particulier les plus éloignés du système éducatif, et non pas pour les seuls initiés. Cela conduit à déqualifier l’hypothèse du lycée modulaire.
- de concevoir les enseignements pour une part de façon à construire une culture commune à toutes et tous, pour une autre à spécialiser très progressivement pour préparer au supérieur ou à l’entrée dans la vie professionnelle.
Les pages en téléchargement développent argumentation et propositions.

Autres articles de la rubrique Réforme Blanquer du lycée

  • Bac - J+2 : qui veut encore des E3C ?
    Des établissements toujours plus nombreux dans l’action Lundi 20 janvier, dans de nombreux établissements, la mobilisation a été forte, tant de la part des professeurs que des élèves, pour dénoncer... Lire la suite (21 janvier)
  • Janvier 2020, aménagements à la réforme du lycée
    Par une lettre au comité de suivi de la réforme du lycée en date du 6 janvier, J-M. Blanquer propose divers aménagements. Français : allégement, enfin ! Contraint de reconnaître le bien-fondé des... Lire la suite (10 janvier)
  • Stop aux E3C !
    Avec le Bac Blanquer, rien ne va ! On ne connait toujours pas le contenu et les attendus de l’épreuve du grand oral, pourtant présentée comme l’innovation majeure de ce nouveau bac. Quant aux épreuves... Lire la suite (4 janvier)
  • Suppression de la première session des E3C
    Contre les E3C , pour annuler la session de janvier et transformer celle de juin en épreuves terminales et nationales, signez et faites signer la pétition ! La mise en place des E3C est chaotique... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Les lycées dans l’action !
    Continuons l’action ! Le ministre dit vouloir travailler au bien-être des personnels de l’Education nationale. Et bien , il serait plus que temps de répondre aux revendications des personnels... Lire la suite (Décembre 2019)