Actualité

Concours de l’enseignement, de CPE et de PsyEN : assurer le recrutement de fonctionnaires-stagiaires pour la rentrée 2020

Plus de trois semaines après les premières annulations d’épreuves écrites du CAPES et de plusieurs Agrégation externes, et alors que le calendrier de l’ensemble des concours est suspendu, les candidats demeurent toujours dans l’inquiétude du fait d’absence d’informations. Le SNES-FSU leur apporte tout son soutien et attend des Ministères de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation des réponses très rapides, qui conservent aux concours les principes d’égalité et d’équité, et préservent la santé des candidats et les personnels. Depuis trop d’années, les concours de recrutement perdent leur attractivité, et la session 2020 a connu une baisse importante des inscriptions : il est de la responsabilité des Ministres d’empêcher que la pandémie n’aggrave terriblement la situation !

Concours internes
Dans certains cas, les épreuves écrites ont pu se dérouler normalement, en particulier pour les concours internes de l’agrégation, des CAPES/T, du concours CPE et PsyEN. Les épreuves d’admission seront au mieux décalées. Le SNES-FSU demande que les résultats d’admissibilité soient tous publiés, et que toutes les facilités matérielles soient accordées aux candidats pour préparer les épreuves d’admission. Les personnels en activité, soumis aux obligations de la « continuité pédagogique », doivent par exemple pouvoir bénéficier de congé pour tenir compte des fortes contraintes que le télétravail et le confinement, en famille souvent, leur imposent ; lorsque qu’ils ont bénéficié de congés formations, ceux-ci doivent être prolongés.

Concours externes
Pour les concours externes, il peut être envisagé, à titre exceptionnel, que seules les épreuves écrites conduisent à l’admission. Pour les concours dont les épreuves écrites n’ont pas eu lieu, il convient d’assurer aux candidats les meilleures conditions de préparation. Tous les moyens doivent être mis en œuvre pour qu’aucun candidat n’abandonne ! Si les épreuves sont décalées en juillet, les étudiants boursiers doivent pouvoir bénéficier du « quatrième terme » et toucher leur bourse sur 12 mois. Des facilités pour le logement en résidence universitaire, l’accès aux bibliothèques pendant la période estivale, l’hébergement pendant les épreuves doivent être envisagées.

L’ensemble des lauréats de ces concours aménagés doivent être affectés en stage comme fonctionnaire-stagiaires. Le SNES-FSU s’oppose catégoriquement au recours au statut de « contractuel-admissible », utilisé lors de la session exceptionnelle du CAPES en 2013-2014. Le SNES-FSU s’oppose également au principe d’un oral de substitution à la fin du stage, qui s’ajouterait au processus de titularisation existant. Pour permettre un accompagnement renforcé pendant leur année de stage, le SNES-FSU demande que le nombre de stagiaires affectés soit supérieur à celui prévu au budget, revu dans le cadre d’une loi de finances rectificative, de manière à ce que qu’ils soient affectés sur des services réduits à l’équivalent d’un tiers-temps
Tous les lauréats des concours, à l’exception de ceux qui enseignent déjà dans le second degré, sont habituellement affectés dans une académie pour leur stage au début du mois de juillet. Les affectations seront très certainement beaucoup plus tardives cette année. Le SNES-FSU demande que là encore, toutes les mesures soient prises pour accompagner matériellement les stagiaires dans leur prise de poste, par exemple en terme de logement.

L’ensemble des mesures que le SNES-FSU propose doivent permettre de garantir le niveau et le volume du recrutement d’enseignants, de CPE et de PsyEN. Dans la crise que nous traversons, c’est une obligation pour faire face aux besoins des élèves des collèges et des lycées.

Autres articles de la rubrique Actualité