Communiqués

Concours de l’enseignement du second degré session 2018 : une saignée de 2 580 postes

La suppression de 2 580 postes ouverts aux concours du 2nd degré correspondant simplement,selon le ministre, aux postes non pourvus aux concours 2017, la baisse des postes à la session 2018 était présentée comme indolore. Il n’en est rien. La diminution de 20 % du nombre de postes offerts aux concours externes affecte tous les concours, agrégation incluse, et toutes les disciplines dont par exemple les capes externes d’Arts plastiques(-37,5 %), d’Histoire-Géographie (-20,6 %)… Le CAPES de documentation est tout particulièrement maltraité avec une perte de 28 % à l’externe et la fermeture de la section au 3ème concours.

Au vu des résultats de l’an passé, et compte tenu de la baisse du nombre d’inscrits dans certaines disciplines (-3,7 % aux CAPES externes, -5,6 % à l’agrégation), la diminution du nombre de recrutements risque d’être bien supérieure à la baisse du nombre de postes offerts et pourrait avoisiner les 710 postes non pourvus. La ponction est loin d’être indolore, d’autant que les 2 600 emplois de stagiaires non attribués aux recteurs sont autant de moyens qu’ils ne pourront utiliser pour recruter des personnels.

C’est une logique comptable qui est à l’œuvre. Ce gouvernement n’a pas choisi d’améliorer les conditions d’étude des élèves. Il y aura moins d’enseignants pour encadrer les collégiens et lycéens plus nombreux dans les prochaines années (+20 000 à la rentrée 2018). Ce gouvernement ne fait pas le choix d’offrir aux étudiants des emplois stables. La période récente a montré qu’il était difficile d’attirer des étudiants vers l’enseignement, malgré une augmentation du nombre de postes aux concours. La lourde baisse des postes peut les décourager de se présenter aux concours.
Quant aux concours internes et réservés, le nombre de postes est maintenu, légèrement augmenté pour les derniers, mais le volume reste nettement insuffisant au regard des besoins en titularisation.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • CSE du 12 juillet 2018
    Les syndicats de la FSU , le SE-Unsa, l’Unsa-éducation, A & I Unsa, , la CGT-éduc’action, Solidaires, Sud-éducation, la FNEC-FP-FO et les organisations lycéennes et étudiantes SGL, l’Unef ainsi... Lire la suite (13 juillet)
  • 10 % de recrutements en moins en 2018 : le plus difficile n’est pas la chute
    Les résultats des concours externes de certifiés et agrégés sont maintenant tous connus. Les recrutements de professeurs titulaires font apparaître une chute de 10,3 % en 2018 du nombre de reçus par... Lire la suite (6 juillet)
  • DRONISEP et CIO : poursuivre la lutte
    L’intersyndicale (SNES-FSU, SE-UNSA, Sgen-CFDT, CGT Éducation, SNFOLC, Sud éducation, SNPTES) a rencontré le 4 juillet 2018 le directeur de cabinet du ministre de l’Éducation nationale, M. Christophe... Lire la suite (6 juillet)
  • Rentrée 2018 : “Alerte-Effectifs”
    La rentrée 2018 sera marquée par une forte augmentation des effectifs dans les collèges et les lycées : plus de 25000 élèves supplémentaires alors que le nombre d’enseignant-e-s stagne. Face au risque... Lire la suite (22 juin)
  • Communiqué de l’Intersyndicale
    L’intersyndicale se félicite de la forte mobilisation engagée par les Psy-ÉN et DCIO, les personnels de l’ONISEP et les personnels administratifs et techniques des CIO, contre le projet de transfert... Lire la suite (20 juin)