Actualité

Concours internes : tou-tes les admissibles doivent être admis-es !

Alors que Jean-Michel Blanquer déclarait encore le 11 mai qu’il était "impossible de faire mieux que reporter [les oraux d’admission] au mois de septembre", la DGRH a annoncé ce mercredi matin aux organisations syndicales que le Ministère réfléchissait à un nouveau scénario concernant les concours internes : il propose maintenant de convoquer à nouveau les jurys et de déclarer admis-es autant d’admissibles qu’il y a de postes ouverts au concours.
La mobilisation des candidat-es, soutenue par les syndicats de la FSU qui ont fait adopter un vœu unanime au CTM le 20 mai 2020 en faveur d’un collectif budgétaire permettant l’admission de tous les admissibles a contraint le Ministère de l’Éducation nationale à évoluer et proposer cette nouvelle option. D’autre part le report des oraux à septembre-octobre en termes d’affectation poserait de nombreuses difficultés aux services ministériels.
Mais cette nouvelle proposition est loin de régler la situation et des milliers de candidat-es découvriront peut-être qu’ils-elles sont recalé-es deux mois après la date prévue des épreuves d’admission ! Comment ne pas partager le sentiment qu’ont ces collègues d’être méprisé-es par leur actuel et/ou futur employeur ?
La FSU continue à porter la revendication de l’admission de tou-tes les admissibles. En toute hypothèse, elle sera particulièrement vigilante à ce qu’aucun poste ouvert au concours ne soit perdu, et qu’au contraire, des listes complémentaires soient ouvertes dans toutes les sections. Les besoins des établissements scolaires et le respect dû aux candidat-es l’exigent.

Autres articles de la rubrique Actualité