Actualité théâtrale

Les samedis 17 et 24 novembre, 1er, 22 et 29 décembre à 18h au Bateau Théâtre Le nez rouge, en tournée ensuite

« Contrebrassens » À l’ombre du cœur

Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on oublie parfois le charme de ses mélodies, Pauline Dupuy a arrangé, souvent d’une façon un peu jazzy, une douzaine de chansons de Brassens. Sa contrebasse se fait murmure ou marque le tempo, la musicienne abandonne l’archet pour frapper les cordes ou la table d’harmonie avec ses mains. Son partenaire, Michaël Wookey, passe du banjo au piano jouet et à d’autres instruments qui semblent relever de l’univers du jouet, quand il ne lui emprunte pas sa contrebasse.

Théâtre : Contrebrassens

Par la grâce du duo, la douceur, la poésie, l’humanisme de Brassens est magnifié. Pauline Dupuy nous ravit et nous fait sourire quand elle chante L’orage , l’histoire de cette dame qui apeurée se réfugie dans le lit de son voisin, son mari devant toujours s’absenter les jours d’orage « puisqu’il est représentant en paratonnerres ». C’est Michaël Wookey qui démarre La non demande en mariage en sifflant et dans le duo c’est elle qui déclare avec douceur et lucidité « L’encre des billets doux pâlit vite entre les feuillets des livres de cuisine ». Sa voix passe du grave à l’humour, sa contrebasse est son second corps, elle interprète en comédienne, jouant des yeux, du sourire et des mains le petit théâtre de la vie qu’avait su créer Georges Brassens. Elle ne cherche pas à copier ses intonations ou ses attitudes, elle l’interprète, elle fait entendre ses paroles et ses mélodies et c’est un régal.

Micheline Rousselet

Bateau Théâtre Le nez Rouge

13 quai de l’Oise, 75019 Paris

Réservations : 01 42 00 71 99

Accueil

Se réclamer du SNES et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Le 23 novembre à 20h au théâtre des Franciscains à Béziers

D’autres dates, en quartet, sur le site Contrebrassens, par exemple les 8, 9, et 10 février au Théâtre Douze à Paris.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)