Actualité théâtrale

Les samedis 17 et 24 novembre, 1er, 22 et 29 décembre à 18h au Bateau Théâtre Le nez rouge, en tournée ensuite

« Contrebrassens » À l’ombre du cœur

Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on oublie parfois le charme de ses mélodies, Pauline Dupuy a arrangé, souvent d’une façon un peu jazzy, une douzaine de chansons de Brassens. Sa contrebasse se fait murmure ou marque le tempo, la musicienne abandonne l’archet pour frapper les cordes ou la table d’harmonie avec ses mains. Son partenaire, Michaël Wookey, passe du banjo au piano jouet et à d’autres instruments qui semblent relever de l’univers du jouet, quand il ne lui emprunte pas sa contrebasse.

Théâtre : Contrebrassens

Par la grâce du duo, la douceur, la poésie, l’humanisme de Brassens est magnifié. Pauline Dupuy nous ravit et nous fait sourire quand elle chante L’orage , l’histoire de cette dame qui apeurée se réfugie dans le lit de son voisin, son mari devant toujours s’absenter les jours d’orage « puisqu’il est représentant en paratonnerres ». C’est Michaël Wookey qui démarre La non demande en mariage en sifflant et dans le duo c’est elle qui déclare avec douceur et lucidité « L’encre des billets doux pâlit vite entre les feuillets des livres de cuisine ». Sa voix passe du grave à l’humour, sa contrebasse est son second corps, elle interprète en comédienne, jouant des yeux, du sourire et des mains le petit théâtre de la vie qu’avait su créer Georges Brassens. Elle ne cherche pas à copier ses intonations ou ses attitudes, elle l’interprète, elle fait entendre ses paroles et ses mélodies et c’est un régal.

Micheline Rousselet

Bateau Théâtre Le nez Rouge

13 quai de l’Oise, 75019 Paris

Réservations : 01 42 00 71 99

Accueil

Se réclamer du SNES et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Le 23 novembre à 20h au théâtre des Franciscains à Béziers

D’autres dates, en quartet, sur le site Contrebrassens, par exemple les 8, 9, et 10 février au Théâtre Douze à Paris.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)