Actualité théâtrale

Les samedis 17 et 24 novembre, 1er, 22 et 29 décembre à 18h au Bateau Théâtre Le nez rouge, en tournée ensuite

« Contrebrassens » À l’ombre du cœur

Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on oublie parfois le charme de ses mélodies, Pauline Dupuy a arrangé, souvent d’une façon un peu jazzy, une douzaine de chansons de Brassens. Sa contrebasse se fait murmure ou marque le tempo, la musicienne abandonne l’archet pour frapper les cordes ou la table d’harmonie avec ses mains. Son partenaire, Michaël Wookey, passe du banjo au piano jouet et à d’autres instruments qui semblent relever de l’univers du jouet, quand il ne lui emprunte pas sa contrebasse.

Théâtre : Contrebrassens

Par la grâce du duo, la douceur, la poésie, l’humanisme de Brassens est magnifié. Pauline Dupuy nous ravit et nous fait sourire quand elle chante L’orage , l’histoire de cette dame qui apeurée se réfugie dans le lit de son voisin, son mari devant toujours s’absenter les jours d’orage « puisqu’il est représentant en paratonnerres ». C’est Michaël Wookey qui démarre La non demande en mariage en sifflant et dans le duo c’est elle qui déclare avec douceur et lucidité « L’encre des billets doux pâlit vite entre les feuillets des livres de cuisine ». Sa voix passe du grave à l’humour, sa contrebasse est son second corps, elle interprète en comédienne, jouant des yeux, du sourire et des mains le petit théâtre de la vie qu’avait su créer Georges Brassens. Elle ne cherche pas à copier ses intonations ou ses attitudes, elle l’interprète, elle fait entendre ses paroles et ses mélodies et c’est un régal.

Micheline Rousselet

Bateau Théâtre Le nez Rouge

13 quai de l’Oise, 75019 Paris

Réservations : 01 42 00 71 99

Accueil

Se réclamer du SNES et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Le 23 novembre à 20h au théâtre des Franciscains à Béziers

D’autres dates, en quartet, sur le site Contrebrassens, par exemple les 8, 9, et 10 février au Théâtre Douze à Paris.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La puce à l’oreille »
    Le déchaînement des quiproquos et des traits d’esprit de Feydeau sublimés par une mise en scène qui mène le spectateur à un train d’enfer, voilà ce que nous offre cette création de La puce à l’oreille .... Lire la suite (5 octobre)
  • Électre des bas-fonds
    Simon Abkarian s’installe chez Ariane Mnouchkine pour un spectacle digne des créations de cette artiste. C’est dans sa troupe qu’il a fait ses débuts d’acteur, de L’histoire terrible et inachevée de... Lire la suite (29 septembre)
  • « Vie et mort de Mère Hollunder »
    Une sacrée bonne femme cette Mère Hollunder, une grosse dame avec sa robe de tweed, ses trois poules et son magnétophone sur lequel elle écoute Casta Diva, le grand air de Norma. Avec son Jacob... Lire la suite (25 septembre)
  • « Rencontres jeunes pousses »
    La grande comédienne Maria Casarès, quelques jours avant sa mort, a légué à la commune d’Alloue, au centre d’un triangle entre Poitiers, Limoges et Angoulême, le domaine de La Vergne qu’elle avait acheté... Lire la suite (25 septembre)
  • « L’homme à tête de chou »
    Il y a dix ans Jean-Claude Gallotta avait proposé à Alain Bashung un spectacle à partir de l’album célèbre de Serge Gainsbourg, L’homme à tête de chou. Tous deux avaient commencé à travailler sur la mise... Lire la suite (24 septembre)