Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Bohdan Slàma (République tchèque-France)

"Country Teacher" Sortie en salles le 1er avril 2009

Petr quitte Prague, et son poste de professeur de biologie dans un lycée, pour devenir instituteur dans un village, à des dizaines de kilomètres de la capitale.
Même si les habitants s’interrogent sur les raisons de cette surprenante reconversion, tout se passe bien. Jusqu’au jour où un étranger arrive au village et se présente comme un inspecteur venu assister à un cours de Petr.
"Country Teacher" est un film bucolique, planté dans la réalité et le concret. Un film à contre courant, qui échappe aux tendances cinématographiques actuelles. C’est un film à l’ancienne dont l’histoire est certainement indissociable de son décor, une campagne magnifique, en apparence sereine mais qui, très vite, avoue ses limites et tend ses pièges.

Et c’est pourtant la solitude et le vide que Petr est venu chercher pour assumer son nouveau choix de vie et ses renoncements.
Le premier cours qu’il dispense à sa classe est sur l’escargot, espèce hermaphrodite et le second est sur l’abeille, espèce qui renonce à toute sexualité. Ses priorités pédagogiques éclairent autant sur l’idéologie du personnage et ses projets de vie, qu’il instruit ses jeunes élèves sur les mystères et sur les curiosités de la nature.
"Country teacher" est aussi une chaîne d’amours non partagés, non réciproques : une femme est amoureuse d’un homosexuel qui, lui-même, est amoureux du fils de cette femme. Il est probable que cette histoire puise sa vraie force dans le milieu rural où on l’a située, et que transposée dans un cadre citadin, elle aurait présenté un intérêt moindre ou se serait diluée dans la banalité.
De la beauté, de la simplicité des paysages opposées à la rudesse de la vie campagnarde se dégage une âpreté qui se porte aux personnages, les charge de mystère, les force au silence et, du coup, donne au tracé dramatique une vraie densité, une puissance feutrée qui accompagne le récit jusqu’au basculement.
En 2001, Bohdan Slàma avait réalisé "Les abeilles sauvages" primé au Festival Premiers Plans d’Angers. "Country teacher" est son troisième long métrage. C’est une œuvre intense et personnelle dont le charme est dans une simplification du récit, dans une limpidité de l’image, une douceur qui font contraste avec sujet complexe abordé.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Chut »
    Au milieu de notre société où tout est marchand, où le déroulement du temps s’affole et où on ne connaît plus son voisin, il existe les lieux de gratuité et de rencontre où demeure un reste d’humanité et... Lire la suite (28 février)
  • « L’état sauvage »
    Aux États-Unis, en 1861, la guerre de Sécession fait rage. Une famille de colons français décide de quitter le Missouri où ils étaient installés depuis vingt ans. Le père Edmond, le mère Madeleine et... Lire la suite (23 février)
  • « Des hommes »
    Alice Odiot et Jean-Robert Vialet ont obtenu l’autorisation de filmer pendant vingt-cinq jours dans l’enceinte de la prison des Baumettes : 30 000 m2 pour 2000 détenus dont la moitié n’a pas trente... Lire la suite (17 février)
  • « Amare Amaro »
    Gaetano, la trentaine est un jeune homme taciturne. Il a succédé à son père dans la boulangerie familiale depuis que celui-ci a cessé ses activités. Même si son pain est très apprécié par la clientèle,... Lire la suite (16 février)
  • « Tu mourras à vingt ans »
    Soudan, dans la province d’Aljazira, à notre époque. Lorsque Sakina présente Muzamil, son nouveau né, au chef religieux du village, celui-ci prédit que l’enfant mourra à vingt ans . Le père qui ne... Lire la suite (10 février)