Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

au Théâtre de l’Epée de Bois, du 16 mai au 8 juin

"DIVA" grande exposition musicale avec comédies musicales, spectacles de cabaret, cartes blanches…

Le spectacle musical connaît, depuis quelques années, un renouveau. Des formes nouvelles sont apparues. Nouvelles par la liberté d’écriture, la qualité des compositions musicales et par la grande variété des thèmes abordés. Si le spectacle musical a pu garder une coloration légère et divertissante, il s’est démarqué de son côté désuet et s’est éloignée du genre vaudevillesque en abordant des thèmes plus graves et en redoublant d’exigence. DIVA est un réseau de ressources pour ce nouveau théâtre musical. Il a été créé par Jacky Azencott et Cathy Sabroux, fondateurs du « Sous sol » ouvert en 1998 à Ménilmontant et qui est très vite devenu le lieu de rendez-vous incontournable des artistes musicaux parisiens. Le Sous Sol a trouvé un prolongement hors Paris avec Musiques en Festival dont la présence, depuis quatre ans à Avignon connaît un vif succès.
DIVA regroupe des auteurs, des compositeurs, des metteurs en scène des interprètes. Son objectif et d’implanter un Centre de ressources concrètes au service du Nouveau théâtre musical. DIVA souhaite être au plus près des projets dès les travaux d’ébauche pour accompagner les créations durant les différentes étapes de leur élaboration. DIVA souhaite également faire connaître les spectacles et favoriser leur diffusion. Et pour ce faire, organiser, comme c’est la cas, du 16 mai au 8 juin, à l’Epée de Bois, des évènements liés à l’actualité du théâtre musical afin d’offrir aux producteurs et aux diffuseurs une vitrine de la création et au public, dans les conditions les meilleures -le parc de la Cartoucherie où se situé le théâtre de l’Epée de bois est un enchantement au printemps-, le moyen de faire la découverte dans un genre renouvelé, de spectacles de qualité dans une ambiance festive et bon enfant…
DIVA propose vingt spectacles regroupant des comédies musicales consacrées et qui ont déjà connu un succès public dans des salles parisiennes. C’est le cas du Cabaret des hommes perdus mise en scène de Jean-Luc Revol ou Souingue ! Souingue ! une mise en scène de Laurent Pelly et des créations, des spectacles dits de cabaret comme Balamana qui ouvre le Festival, conduit par Cathy Sabroux entourée de nombreux artistes invités ou la carte blanche à Thierry Boulanger. On retrouvera avec un immense plaisir Michel Hermon dans deux récitals : Damia, ce soir ressuscitera l’univers de cette chanteuse fatale et visionnaire. Et Dietrich Hôtel, ballade charmeuse à travers les chansons de Marlène Dietrich qui a remporté à New York le titre de meilleur spectacle de l’année décerné par la critique new-yorkaise et l’association des cabarets de Manhattan.
Le public n’aura que l’embarras du choix puisque la programmation propose du divertissement pur, dans la tradition du genre, aussi bien qu’un spectacle comme Cabaret Terezin qui, à partir de textes écrits à Teresienstadt, relate les peurs, les désirs et les rêves des prisonniers du Camp de Terezin, ou qu’un Trenet Manouche qui signe la rencontre tout à coup évidente du répertoire de Charles Trenet avec le Jazz Manouche, qu’un opéra-bouffe comme Tristoeil et Brunehouille qui rend hommage à l’humour et à la verve mélodique de Georges Van Parys ou encore qu’une sorte d’ovni comme Les Mauvaises qui joue sur la maladresse chronique de deux violoncellistes adeptes du ratage provoqué…
Chaque jour deux représentations à 19 et 21 heures – sauf le 16 mai où ce sera à 20 et 22h et le dimanche 18 mai où le Cabaret Terezin sera donné, en plus, à 16 heures.
Francis Dubois

Théâtre de l’Epée de Bois
Cartoucherie, Route du Champ de Manœuvre Paris XIIème
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative au Théâtre : 01 48 08 39 74 – En ligne http://www.divamusic.fr
Des Pass pour 2 ou 5 spectacles à 30 et 55€ sont disponibles.

Autres articles de la rubrique Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

  • « Festival des Écoles du Théâtre Public »
    Ce festival, qui a désormais 10 ans, était né du désir de François Rancillac, directeur de l’Aquarium, d’offrir une vitrine aux spectacles de sortie des jeunes comédiens et comédiennes issus des écoles... Lire la suite (5 juin)
  • « Arabofolies »
    Du 7 au 16 juin, l’IMA vit une métamorphose. L’Institut sort de sa léthargie à intervalles réguliers pour faire bouger les piliers de ses fondations. Ils prennent l’air, aborde de nouveaux rivages,... Lire la suite (30 mai)
  • « Parade(s) »
    Comme chaque année depuis 1990, le festival des arts de la rue met en fête la ville de Nanterre pendant trois jours. Entièrement gratuit, il invite une quarantaine de compagnies et environ 250... Lire la suite (24 mai)
  • « Festival Traverse »
    Ce festival est l’héritier du festival Contes en chemin. On y retrouve les balades contées et les petites formules qui avaient fait le succès du festival. Toujours organisé par la communauté de... Lire la suite (24 mai)
  • Intimité publique
    A travers la lecture de leurs carnets, de leur correspondance, de journaux, on entre dans l’intimité de peintres célèbres, Delacroix, Picasso, Frida Khalo, Nicolas de Staël, etc. Les 23, 24 et 25... Lire la suite (13 mai)