Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Contre l’intolérance et le racisme

"Dans la vie" un film de Philippe Faucon

Philippe Faucon est connu pour la qualité de ses films de fiction sur des sujets de société, en particulier pour celui consacré à la guerre d’Algérie "La trahison" (en 2005) et il a été primé à Cannes dès son premier long métrage en 1990.
" Dans la vie ", présenté dans le dernier Us-Mag au moment de sa sortie en salles, est une très émouvante histoire de femmes contre l’intolérance et le racisme, à Toulon, au moment de l’invasion du Liban par l’armée israélienne durant l’été 2006, à la suite de l’enlèvement de deux soldats israéliens… Inspiré de faits réels, rencontrés principalement dans une pratique de soins à domicile (puisant dans l’expérience antérieure d’infirmière de Yasmina Nini-Faucon, productrice et co-scénariste), il donne à réfléchir sur les crispations et replis que peuvent générer les dégradations de la situation au Proche-Orient, le conflit israélo-palestinien, au sein d’une partie de la communauté d’origine maghrébine en France. C’est avant tout l’histoire de deux femmes âgées, que séparent des traditions religieuses (juives et musulmanes), et d’une amitié qui se construit en luttant pour échapper au poids des préjugés, de la pression sociale et des dépendances… C’est aussi l’histoire de leurs enfants, notamment d’une infirmière ayant choisi un mode de vie occidental et laïque, inégalement accepté par sa famille, et qui ne veut ni renoncer à ce choix, ni l’imposer de manière provocante… Toute en finesse, effleurant de nombreux sujets par petites touches, cette comédie à la fois grave et pleine d’humour, empreinte d’humanité, avec des moments générant une émotion très forte, est remarquablement interprétée par des comédiennes qui sont pour la plupart non professionnelles.
Est téléchargeable (http://www.zerodeconduite.net/danslavie) un dossier pédagogique très complet, conçu avec l’Agence Cinéma-Education qui fut à l’initiative de plusieurs projections en avant-première pour les enseignants en mars. Ce très beau film, particulièrement bienvenu en cette période où se développe une dangereuse xénophobie d’Etat, peut permettre de multiples travaux avec des élèves de lycées, en particulier en Français, Histoire-Géographie, Philosophie, Sciences Médico-Sociales… Philippe Laville

Projections suivies de débats avec le réalisateur et/ou des membres de l’équipe du film :
> samedi 5 avril à 17h30 - Cinéma Jean-Gabin à Argenteuil (95)
Réservation conseillée au 01 34 23 49 07
http://www.ville-argenteuil.org/article.php3?id_article=3279

> mardi 8 avril, en soirée au Cinéma "Les 4 clubs" à Colombes (92)
> samedi 12 avril, à 20h45
au Cinéville de Conflans
(5 rue A. Crapotte, 78700 ; à côté de la Mairie) réservation conseillée au 01 39 72 63 75, rencontre organisée par la Ligue des Droits de l’Homme avec la participation de Maryse Artiguelong, du Bureau national de la LDH, en partenariat avec Femmes Solidaires et l’association locale Mille Et Une Femmes, au retour du Festival de Philadelphie où le film est présenté la veille... (Contact LDH Conflans = 06 70 84 84 71) http://cinevilleconflans.free.fr/

> jeudi 17 avril, en soirée au cinéma Jean Vigo à Gennevilliers (92)
http://www.ville-gennevilliers.fr/sve/cinema/cinema.htm
> vendredi 18 avril, au cinéma Atmosphère à Eyguieres (13) 04 90 57 82 26
> samedi 19 avril, au Ciné 102 à Pont-St-Esprit (Gard)
> jeudi 1er mai à Chinon
> vendredi 2 mai à Issoudun
> lundi 5 mai à Alençon ...

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Zibilla ou la vie zébrée »
    Zibilla est une jeune zèbre qui a été adoptée par des parents chevaux. Dans l’école où elle va et où tous les élèves sont des enfants chevaux, ses rayures sont sujet à de constantes moqueries. Si bien... Lire la suite (12 novembre)
  • « J’aimerais qu’il reste quelque chose »
    « J’aimerais qu’il reste quelque chose », c’est la phrase que prononce une donatrice sans descendant qui vient déposer des documents personnels relatifs à la Shoah dont elle est en possession et qui n’a... Lire la suite (12 novembre)
  • « Le bel été »
    Amed, Mohamed et Wally, réfugiés de Guinée et du Mali ont été recueillis par Robert, Simon et Sophie dans leur maison du bord de la Manche, siège de l’association « des lits solidaires » Ils vont... Lire la suite (11 novembre)
  • « Rendre la justice »
    En France, l’appareil juridique apparaît le plus souvent comme une machine infernale, opaque, mystérieuse, impersonnelle à laquelle il vaut mieux ne pas avoir à faire, qu’il vaut mieux ne pas... Lire la suite (9 novembre)
  • « Noura rêve »
    Jamel a été condamné à une peine de prison ferme pour différents vols, escroqueries et récidives et Noura a demandé le divorce d’autant plus déterminée à retrouver sa liberté qu’entre temps elle a... Lire la suite (9 novembre)