Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Juan José Campanella (Argentine Espagne), Oscar du meilleur film étranger

"Dans ses yeux" Sortie en salles le 5 mai 2010

En 1974, à Buenos Aires, Benjamin Esposito est chargé d’enquêter sur le meurtre d’une jeune femme qui ne sera jamais élucidé. Soumise à des pressions politiques, l’affaire sera classée sans suite. Mais vingt cinq ans plus tard, alors qu’il a cessé ses activités professionnelles, et peut-être parce que cette affaire ne l’a jamais quitté, il décide d’y revenir mais cette fois à travers l’écriture d’un roman. Les deux sujets porteurs seront le meurtre dont il a été témoin et protagoniste, et l’amour qu’il portait alors en secret à Irène, sa jeune collègue de travail, employée au Tribunal.
La construction du film joue sur deux périodes. Celle du milieu des années soixante dix où le pays s’enfonce dans un conflit meurtrier entre pro et anti péronistes, qui précède l’avènement au pouvoir d’Eva Péron et où se situe, dans un climat de pressions politiques, l’enquête à propos du meurtre et celle de la fin des années quatre vingt dix où Benjamin Esposito entame l’écriture de son ouvrage et part à la recherche d’un passé dont certains épisodes sont restés dans l’ombre. Cette démarche le conduit à renouer avec Irène qu’il n’aura jamais cessé d’aimer et dont la séparation, pendant ces nombreuses années et la force de son amour, l’auront réduit à l’état d’homme solitaire.
Mais l’écriture du roman et le retour à Irène lui permettront-ils de faire la lumière sur l’enquête inaboutie et de mesurer l’impact que pourrait avoir, vingt cinq années plus tard, cette affaire sur la vie de quelques uns des protagonistes de l’époque ? Et n’y a-t-il pas danger pour Irène qui dirige son Tribunal d’une main de fer, à relancer les doutes et à s’exposer à des découvertes douloureuses ?

"Dans ses yeux" mélange les genres avec un égal bonheur en traitant à la fois l’arrière plan politique, la description en filigrane de l’Argentine des années 70, deux ans avant la dictature militaire et, baignant dans une atmosphère lourde et menaçante, l’enquête à propos du meurtre dont Benjamin reprend les éléments là où ils étaient restés, quitte à réveiller de vieux fantômes et son histoire d’amour malheureuse.
Dans le livre de l’argentin Eduardo Sacheri dont le film est l’adaptation, le personnage d’Irène n’était pas impliqué dans l’enquête et même si "Dans ses yeux" repose entièrement sur la présence sobre et intense de Benjamin, on imagine mal comment le récit pourrait se priver des complicités professionnelles des deux protagonistes.
Le talent de Juan José Campanella est de sauvegarder une unité narrative en mêlant une affaire criminelle sordide dans un contexte politique en pleine dérive totalitaire et l’histoire romanesque d’un amour qui, en dépit d’une attirance réciproque n’a jamais eu lieu.
Si les personnages sont sans surprise, la grande maîtrise de la construction suffit à faire de "Dans ses yeux" une œuvre forte, qui a damé le pion au peut-être trop surestimé "Un prophète" de Jacques Audiard, lors de la dernière attribution des Oscars.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La promesse »
    1914. La Grande Guerre menace d’éclater pendant que s’effondre le puissant Empire Ottoman. A Constantinople, Michael, étudiant en médecine arménien et Chris, reporter photographe américain tombent... Lire la suite (24 novembre)
  • « Derrière les fronts »
    Le visage de docteur Jabr, psychiatre palestinienne est le reflet de la sagesse de cette femme qui, de par son métier, est doublement confrontée à la situation de son pays. Elle parcourt les... Lire la suite (23 novembre)
  • « Marvin ou la belle éducation »
    Marvin Bijou, douze ans, est un jeune garçon qui rencontre autant de difficultés dans sa vie familiale que dans les couloir du collège qu’il fréquente. Entre un père qui bricole et qui picole, une... Lire la suite (20 novembre)
  • "Thelma"
    Une première scène, énigmatique et intrigante, dans la forêt norvégienne donne sa tonalité au film, même si on ne la comprend pas immédiatement : un chasseur accompagné d’une fillette, avant d’avoir... Lire la suite (20 novembre)
  • « Argent amer »
    A peine sortis de l’adolescence, Xiao Min, Ling Ling et Lao Yeh ont les rêves de leur âge : partir et gagner leur vie. Ils quittent leur village pour tenter leur chance et grossir la masse des... Lire la suite (19 novembre)