Actualité théâtrale

Au Théâtre du Rond-Point jusqu’au 14 mai à 18h30.

« Dans un canard » Texte et mise en scène Jean-Daniel Magnin.

Gégé était le fondateur de l’entreprise. Il comptait peu d’amis et on a retrouvé son corps ligoté à son scooter, au fond d’un canal.

Il a laissé une veuve mais rares furent ceux qui l’ont regretté.

A l’annonce de sa mort, Donald Leblanc, un obscur stagiaire reconduit dans sa situation précaire depuis quatre années, reconnaît avoir échangé quelques paroles avec lui, un jour, pendant une pause sandwich.

De fil en aiguille, ce garçon un peu emprunté et plutôt naïf se retrouvera considéré comme le meilleur ami du défunt et deviendra bientôt l’emblème de la firme.

Mais pris sous les feux de cette reconnaissance aussi subite qu’inattendue, il va se prendre les pieds dans les ficelles de la vie de bureau....

Théâtre : Dans un canard

« Dans un canard » est, sous la forme d’une comédie qui fait souvent mouche, un portrait acerbe et parfois violent du monde de l’entreprise.

La pièce campe un monde où les revendications syndicales, la défense des droits sont passées à la trappe ou perçues comme obsolètes.

C’est le comportement maladroit de Donald Leblanc qui, en provoquant des catastrophes en cascade, va révéler la souffrance de chacun au sein de l’entreprise et le peu de capacité du monde du travail à résister.

Le propos de Jean-Daniel Magnin n’est ni un constat, ni une leçon sur les rapports au travail mais une vision tendre et comique, un regard narquois, une parole grinçante qui posent cette question essentielle.

La mise en scène se concentre sur l’énergie des acteurs et sur le respect d’une ligne narrative volontairement chaotique.

A l’exception de celui de Donald Leblanc, chacun des acteurs interprète plusieurs personnages.

Ces passages d’un personnage à l’autre engendrent parfois des débordements d’expressivité, du surjeu.

Faut-il avoir recours à un excès de mimiques, à une gestuelle appuyée pour renforcer le potentiel comique du texte ? Pas sûr.

Eric Berger qui reste dans la sobriété n’en est pas moins drôle.

A ces quelques réserves près, « Dans un canard  » reste un divertissement louable.

Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point, 2 bis Avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • "Motobécane"
    "Motobécane" est repris du 3 novembre au 30 décembre (sauf les 24 et 25 décembre) Novembre : les dimanches à 17h30 et les lundis à 19h Décembre : lundis et mardis à 19h, mercredis à 21h15,... Lire la suite (16 novembre)
  • « Waynak »
    Les plus vieux d’entre nous avaient rêvé d’un monde sans guerre. Pourtant elle était toujours là, mais plus loin. Et puis maintenant elle n’est plus loin, juste de l’autre côté de la Méditerranée. Les... Lire la suite (16 novembre)
  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)