Actualité théâtrale

Du 4 au 8 décembre au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers

« Dark circus »

Quel étrange cirque où l’acrobate tombe, où l’homme canon s’envole au-dessus de l’Afrique pour ne plus réapparaître, où le manche d’une guitare devient un dompteur que le lion s’empresse de dévorer et où le fougueux étalon jette son dresseur dans le vide. Pourtant l’annonce nous avait prévenus : « Dark circus, venez nombreux, soyez malheureux ».

Théâtre : Dark circus

Qui est responsable de ce ratage magnifique ? La Compagnie Stéréoptik. Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond simultanément dessinateurs, projectionnistes, accessoiristes et multi-instrumentistes sont à la manœuvre de chaque côté de la scène, le premier un peu plus aux instruments, le second plus attaché à la table de dessin. Pour ce spectacle Pef, le créateur du Prince de Motordu, leur a écrit un scénario. Avec des feutres, des crayons, des fusains, de l’encre, de la craie et du sable ils créent en direct un univers magique qui renvoie à l’enfance. Quelques traits d’encre et c’est un paysage, des immeubles et ce sont des gens qui se mettent à vivre sous nos yeux. La grosse caisse devient une piste de cirque entourée de spectateurs.

Le public voit tout, l’écran comme les artistes qui font l’image et le son. C’est simple, très artisanal et pourtant les images que l’on voit sur l’écran sont si poétiques et fabuleuses que l’on se dit « C’est magique ! ». Les catastrophes ne se traduisent que par un cri de surprise ou une disparition qui provoquent le rire. Comme dans un film muet, on est dans du noir et blanc jusqu’au moment où, à la fin, un « jongleur à une balle » va amener la couleur avec sa balle rouge, rouge et ronde comme le nez d’un clown.

C’est un spectacle surprenant et magique. Le rire et l’émotion sont au rendez-vous et les enfants ne s’y trompent pas comme la toute petite fille dans la salle que l’on a brusquement entendu dire dans le noir « Allez, papa applaudis ! »

Micheline Rousselet

Mercredi à 14h30 et 19h30, jeudi à 14h et 19h30, vendredi à 14h et 20h30, samedi et dimanche à 16h

Théâtre de la Commune

2 rue Edouard Poisson

93300 Aubervilliers

Réservations : 01 48 33 16 16

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)
  • « À l’abordage »
    Sasha troublée par la beauté d’un jeune homme Ayden arrive avec son amie Carlie dans la communauté où il habite avec un maître à penser charismatique, Kinbote, secondé par sa sœur, Théodora. Kinbote... Lire la suite (18 septembre)
  • « Contes et légendes »
    L’intelligence artificielle est au cœur des recherches scientifiques d’aujourd’hui. Simples remplaçants des hommes pour des tâches répétitives ou dangereuses au départ, on ferait bien aujourd’hui des... Lire la suite (17 septembre)
  • « Où est mon chandail islandais ? »
    Knutte est revenu au village pour l’enterrement de son père. Il n’est pas venu les mains vides, mais les poches pleines de bière, sans compter celles qu’il pourra trouver, ainsi que quelques... Lire la suite (17 septembre)