Actualité musicale, chanson...

au Vingtième Théâtre

"DéSAXés" - Mystère Sax Jusqu’au 12 janvier

Ils sont quatre, virtuoses du saxophone, qui nous avaient fait beaucoup rire avec Sea, sex & fun. Ils récidivent et, à l’occasion du bicentenaire de la naissance d’Adolphe Sax, l’inventeur du saxophone, s’attachent à lui rendre hommage. Personnage un peu oublié, ce facteur d’instrument, outre sa géniale invention, fit progresser bien d’autres instruments et fut l’ami de Théophile Gautier et de Berlioz, auquel il inspira sa première œuvre avec saxophone.
D’un quatuor aussi débridé que les DéSAXés, on ne pouvait qu’attendre un spectacle à l’humour déjanté, un spectacle qu’ils nous annoncent dès le prologue « historico, pédagogico, festif et … muet ». En effet Philippe Martz, le metteur en scène, a choisi de nous présenter l’histoire d’Adolphe Sax à la façon d’un film muet. Des cartons nous invitent à suivre le héros de l’enfance à son adolescence, de ses débuts financièrement difficiles à son voyage en ballon dans des contrées lointaines pour populariser son invention.

On aurait aimé en savoir un peu plus sur Adolphe Sax et il y a bien quelques longueurs, mais la virtuosité et l’humour des quatre DéSAXés les fait oublier. Alternant airs connus et compositions de Franck Herrgoff (qui est aussi l’arrangeur talentueux de l’ensemble) ils nous entraînent dans un tourbillon où les pupitres malicieux se lancent dans un manège, un peu gênant pour l’instrumentiste, où les partitions s’accrochent aux chaussures en guise de feuilles mortes, et où le vol du bourdon fait tourner la tête et l’instrument du musicien. Ils passent d’une interprétation classique à la fanfare et au solo de jazz, jouent sur leur instrument ou sur celui du voisin qui continue à souffler comme si de rien n’était. Ils n’ont plus deux mains mais trois ou quatre et soufflent dans tout saxophone à leur portée.

C’est un spectacle tout public, drôle et gai, qui fait oublier la grisaille ambiante.

Micheline Rousselet

Du mercredi au samedi à 19h30, le dimanche à 15h
Vingtième Théâtre
7 rue de Platrières, 75020 Paris
Réservations partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 65 97 90

Autres articles de la rubrique Actualité musicale, chanson...

  • « L’affaire Moussorgsky »
    Lorsqu’il était enfant, Alain Pierre, fondateur du septet de jazz Les 5000 doigts du Docteur K et directeur musical de ce spectacle, avait dans sa chambre un tourne-disque et des disques. Il en... Lire la suite (25 septembre)
  • La longue mémoire...
    "Le soir, je délivrais des mots de ma mémoire Que j’avais embarqués sur un grand crayon gris ; Ils respiraient encore la fureur de l’histoire Et, sur mon papier blanc ils se sont assoupis..." Sous... Lire la suite (4 mars)
  • L’intégrale Serizier
    Si vous avez manqué en janvier 2018, cet hommage à Jacques Serizier, présenté alors chez nos amis du regretté Théâtre de la Vieille Grille, ou si vous souhaitez retrouver cette présentation... Lire la suite (17 janvier)
  • « Jeanne Plante est chafouin »
    Jeanne Plante écrit paroles et musiques de ses chansons et les chante. Elle est aussi comédienne et s’est illustrée en 2016 dans un spectacle pour enfants Farces et attrapes , qui tourne encore en... Lire la suite (Décembre 2018)
  • « Bohème, notre jeunesse »
    La version française de La Bohème de Puccini est très liée à l’Opéra Comique. En 1898, moins de deux ans après sa création en italien à Turin, elle y fut représentée dans une version française approuvée... Lire la suite (Juillet 2018)