Articles parus dans l’US

Déchéance de nationalité, Etat d’urgence abandonnés L’US Mag n° 761 du 26 mars 2016

Cédant à la pression de la société civile, le
gouvernement a fini par abandonner l’inscription
de l’état d’urgence dans la Constitution,
ainsi que la déchéance de nationalité pour les
Français, binationaux ou non. Pour autant, l’entêtement
dont il a fait preuve en voulant imposer ces
deux mesures, à la fois contre l’opinion et
contre sa propre majorité, ne cesse d’inquiéter,
tant sur la forme que sur le
fond.
D’abord, parce que ces
mesures allaient au-delà
même des
demandes de
l’extrême
droite. Elles
auraient constitué
une grave fragilisation
de la démocratie
en donnant des pouvoirs
très étendus à l’exécutif
hors de tout contrôle de
la justice, et provoqué une
rupture d’égalité entre les
citoyen-nes.
Ensuite parce que, loin d’en
abandonner l’idée même,
le gouvernement cherche
à présent à faire passer les mesures voulues pour le renforcement de l’état
d’urgence par la petite porte de la réforme de la loi
pénale.

Ne pas opposer justice et sécurité
Ainsi donc, le gouvernement est resté sourd aux
alertes lancées par les différentes organisations
attachées aux principes démocratiques et
républicains, dont fait partie le SNES-FSU. Il
n’apporte pas de garantie supplémentaire de
protection contre le terrorisme, mais par
contre de larges restrictions en matière de
l i b e r t é s
i n d i v i -
duelles pour
l’ensemble
des cito yenne-
s. Il est dangereux
d’induire que l’exercice
de la justice s’oppose à
la sécurité.
Où sont passées les
résolutions de celui
qui disait vouloir
vaincre avec « la République,
avec nos armes, celles
de la démocratie, avec nos institutions,
avec le droit » ? n
Aurélia Sarrasin

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • Motion de soutien : Pas touche à Charlène
    Le SNES-FSU exige la régularisation de Charlène Mayamba Cosi. Charlène Mayamba Cosi est une jeune femme de 19 ans menacée d’expulsion. Arrivée du Congo enceinte comme mineure isolée en décembre... Lire la suite (4 octobre)
  • Migrants : Droits maritimes bafoués
    L’été s’est encore révélé meurtrier en Méditerranée. Les États européens n’appliquent toujours pas les droits maritimes essentiels et refusent les naufragés secourus. Ces derniers, des enfants en bas âge,... Lire la suite (3 septembre)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations... Lire la suite (3 septembre)
  • Lyon : Capitale de l’extrême droite
    Cette image déplorable surgit à nouveau dans les médias. L’annonce par Marion Maréchal de l’implantation de son institut de science politique, la tenue du bureau du FN le 1er juin, sont un symbole.... Lire la suite (5 juillet)
  • Violences policières : manifester est un droit
    En mai dernier, une grenade dite assourdissante arrachait la main d’un militant sur la ZAD de Notre-Dame-des- Landes. Son nom s’ajoute à la longue liste des militants gravement blessés lors de... Lire la suite (5 juillet)