Revalorisation des salaires et des carrières

DÉFENDRE LES ACQUIS DE PPCR NON AU GEL DU POINT D’INDICE, NON À « L’ÉTALEMENT » DES MESURES

Suite aux discussions issues du cycle « PPCR », les grilles salariales et les déroulements de carrière ont été améliorés pour l’ensemble des fonctionnaires : les augmentations de salaire en cours de carrière sont plus élevées et se produisent plus vite.
Avec le gel du point et l’étalement possible du calendrier de mise en œuvre de ces mesures, la logique infernale que nous avions qualifié de « remonter un escalator qui descend » se remettrait en route : les avancements d’échelon ou les promotions permettent tout juste à un agent de maintenir son pouvoir d’achat mais pas de l’améliorer et, à l’échelle d’une profession, la reconnaissance des métiers et des qualifications se dégrade.

GEL DU POINT

Le gel de la valeur du point d’indice a pour effet immédiat non pas de faire stagner mais bien de diminuer le salaire net.

- La perte de pouvoir d’achat du point d’indice, issue des effets conjugués de l’inflation et de l’augmentation de la retenue pour pension civile, a en effet été d’environ 7,5 % de 2010 à 2015 (6 % d’inflation et 1,5 % de hausse de la cotisation retraite).

  • Cette chute a été interrompue en 2016, où le point d’indice a regagné environ 0,6 % de pouvoir d’achat (1,2 % d’augmentation mais 0,4 % de prélèvement supplémentaire pour la retraite et 0,2 % d’inflation annuelle).
  • La dévalorisation reprendrait en 2017 et en 2018 à hauteur de 1,3 % chaque année (1 % d’inflation prévue sur chaque année + 0,3 % de hausse de la cotisation retraite).

Sur la décennie 2010, on pourrait donc largement dépasser les 10 % de baisse. Il faut redire à quel point cela constitue une politique à courte vue, qui participe de la déconsidération des métiers de la Fonction publique dans un contexte où, pourtant, on peine à recruter dans certains secteurs, en particulier à l’Éducation Nationale.

PPCR : VERS UN « ÉTALEMENT » ?

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé le 11 juillet dernier un possible report de l’application du reste des mesures « PPCR » programmées à partir de janvier 2018, évoquant un « décalage d’un an ». Rien n’est toutefois acté à l’heure où ces lignes sont écrites.

Le SNES et la FSU ont mis en garde le gouvernement contre toute tentative d’étalement des mesures « PPCR ». Les acquis de « PPCR », issus des revendications et de nos luttes, doivent être pleinement engrangés par nos professions : empêcher les mauvais coups et obtenir une revalorisation d’ampleur de nos métiers, de nos carrières et de nos salaires est à l’ordre du jour.

- Plus d’informations dans le 4-pages FSU spécial « Fonction Publique » :

Télécharger le 4-pages " Fonction publique - PPCR "

Autres articles de la rubrique Revalorisation des salaires et des carrières

  • 1er janvier 2017
    Dans le cadre du déroulement actuel de carrière (classe normale puis hors-classe), attribution de nouveaux indices à chaque échelon, incluant 4 points de transfert « primes-points » et une... Lire la suite (Novembre 2016)
  • 1er septembre 2017
    Dans chaque grade, la carrière est parcourue à un rythme commun à tous, avec passage automatique d’un échelon au suivant. DÉROULEMENT DE CARRIÈRE La classe normale est unifiée et construite sur un... Lire la suite (Novembre 2016)
  • 1er janvier 2018
    Dans la nouvelle carrière, ajout de 5 points d’indice à chaque échelon dans le cadre du transfert « primes-points ». TABLES INDICIAIRES LE 2nd TRANSFERT "PRIMES-POINTS" Le transfert «... Lire la suite (Novembre 2016)
  • 1er janvier 2019 et 1er janvier 2020
    Dans la nouvelle carrière, revalorisation au 1er janvier 2019 des échelons de la classe normale et de la hors-classe inférieurs à l’indice 830, puis création au 1er janvier 2020 d’un 7e échelon dans la... Lire la suite (Novembre 2016)
  • Un nouvel espace indiciaire
    Le projet du ministère constitue une revalorisation dont les gains indiciaires vont au-delà du simple transfert « primes-points » prévu dans « PPCR ». Ces gains seront issus pour 70 % des mesures... Lire la suite (Novembre 2016)