Actualité théâtrale

Au Théâtre du Rond-Point jusqu’au 21 février

"Dehors, peste le chiffre noir" Conception de Eva Vallejo et Bruno Soulier

Le surendettement qui touche de plus en plus de familles est le résultat d’un paradoxe. On pousse par de multiples moyens à consommer, sachant que ceux qui vont répondre aux sollicitations fallacieuses, sont ceux à qui la société ne donne pas les moyens de se livrer à cette consommation.
Pour écrire "Dehors", Kathrin Röggla s’est inspirée d’une série d’enquêtes qu’elle à conduite afin de mieux comprendre et de représenter la réalité économique et sociale moderne du surendettement.
On ne peut que se féliciter de voir aborder sur la scène d’un théâtre un sujet de société aussi grave et préoccupant.
Pour aborder un tel problème au théâtre et lui garder toute sa gravité il fallait trouver un liant, une forme qui respecte le texte mais qui ne soit pas trop indigeste.
Eva Vallejo et Bruno Soulier ont opté pour le "Théâtre/oratorio". Des musiciens présents sur scène accompagnent des comédiens qui évoluent dans un décor très peu représenté : quelques sièges de couleur dont on modifie la disposition selon qu’un seul comédien dit le texte ou qu’ils sont plusieurs à se le partager.
Le dispositif et le parti pris de jeu exclut tout didactisme comme il exclut tout misérabilisme.
Le ton choisi serait entre onirisme et absurde. C’est parfois drôle par les postures choisies ou dans la façon de se distribuer le texte. Les comédiens dos à dos ou en rang d’oignons sont engagés dans une chorégraphie sommaire.
La forme choisie du Théâtre/Oratorio était-elle la bonne pour livrer un texte intéressant et efficace mais quelquefois perdu dans le foisonnement du liant, dans le travail rythmique ?
Le spectacle est, malgré ces petites réserves, très convaincant et il faut saluer le théâtre du Rond Point dont la programmation éclectique passe parfois par des textes inspirés et qui font mouche.
Francis Dubois
Théâtre du Rond Point
2 bis avenue Franklin Roosevelt
75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21 – www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Les pieds tanqués »
    Pétanque vient du provençal « pé », pied et « tanca » pieu. Jouer à la pétanque c’est donc jouer aux boules pieds joints et non en prenant de l’élan comme à la lyonnaise. Comme on est en Provence, un... Lire la suite (27 septembre)
  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)