Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Noémie Lvovsky (France)

« Demain et tous les autres jours » Sortie en salle le 27 septembre 2017

.

A neuf ans, Mathilde est une élève douée mais solitaire et peu intéressée par les activités futiles de ses voisines de pupitre.

Ses parents sont divorcés. Elle vit seule avec sa mère, une femme dont les propos surprennent parfois et qui est en réalité un être fragile, à la limite de la folie.

Mathilde qui aime ses parents, porte une grande affection à sa mère qu’elle assiste du mieux qu’elle peut dans ses dérapages de plus en plus fréquents.

Du cadeau que sa mère lui offre, une chouette en cage, Mathilde fera une amie douée de la parole qui la guidera dans ses choix et lui prodiguera de judicieux conseils...

Mais jusqu’où ira l’amour que Mathilde porte à sa mère quand celle-ci finira par se retrouver dans un établissement de repos ?

Cinéma : demain et tous les autres jours

Noémie Lvovsky dont le dernier film était le savoureux « Camille redouble  » avait toujours eu envie de raconter une histoire d’enfance.

Elle dont les films se situent à mi chemin entre réalisme et glissement vers le fantastique a choisi cette fois comme support un conte moderne avec comme fil conducteur, une relation forte entre une mère et sa fille.

« Demain et tous les autres jours  » a bien failli ne jamais voir le jour.

Pour des raisons médicales, la jeune comédienne Lucie Rodrigues a dû abandonner le tournage à mi-chemin de son parcours. Et c’est grâce à un long travail de montage et des travaux de réécriture que le film a pu être « miraculé ».

Dans tous les films de Noémie Lvovsky les personnages des mères ont en commun d’être aimées et perdues pour leur fille.

Ici, face au comportement imprévisible de sa mère, à ses actes fantasques, Mathilde sait de plus en plus nettement qu’elle sera un jour séparée d’elle mais sans savoir quand et comment leur séparation aura lieu.

En attendant, elle fait tout pour retarder le moment fatidique qui plane comme une menace, une malédiction qui hante le récit d’un bout à l’autre.

Cette mère qui traverse aussi des moments de lucidité est une femme errante que son esprit amène ailleurs et dont le corps suit.

Et c’est en ne se trouvant jamais à la bonne place qu’elle finit par occuper tout l’espace.

Mathilde qui vit cette menace de la séparation au jour le jour, se réfugie dans des univers fantastiques. C’est ainsi que pour sauver l’âme d’Oscar, le squelette qu’on expose dans les classes pour les leçons d’histoire naturelle, elle prendra des risques énormes et transgressera tous les règlements de l’école.

C’est ainsi qu’elle aura pour ami, confident, conseiller et éventuellement ange gardien, le bébé chouette que sa mère lui a offert. Et bien sûr, elle est la seule à entendre parler le volatile...

«  Demain et tous les autres jour s » est un conte moderne poétique et cruel, habité par deux êtres qui n’ont pas pris les chemins habituels dans leur vie, qui vivent à la marge et qui sont à la fois très libres mais prisonniers vis à vis des codes habituels de la vie.

Lucie Rodrigues est une très jeune actrice vive et spontanée qui fait merveille et Noémie Lvovsky dont on découvre à chacune de ses apparition dans un film qu’elle est en plus d’une réalisatrice talentueuse et singulière, une comédienne d’une grande sensibilité.

Dans un rôle d’homme de bon sens Mathieu Amalric est parfait et la courte apparition dAnaïs Demoustiers clôt magnifiquement ce film subtile, tout en demi-teinte, délicat

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Ceux qui travaillent »
    Sans diplôme et parti de très bas, devenu à force de volonté cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Franck a de tout temps consacré sa vie au travail. Alors qu’il doit réagir dans... Lire la suite (22 septembre)
  • « Bacarau » 
    En 2016, Kleber Mendonça Filho présentait à Cannes « Aquarius » et brandissait avec son équipe, des pancartes dénonçant ce qu’ils considéraient comme un coup d’État contre la présidente Dilma Rousseff.... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ne croyez surtout pas que je hurle »
    A la suite d’une rupture amoureuse qui l’a mis face à des difficultés financières insurmontables et pour plus de commodités, Franck Beauvais quitte Paris et ses activités cinématographiques déjà... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)
  • « Trois jours et une vie »
    En 1999, au moment des fêtes de fin d’année, à Olloy, une bourgade des Ardennes belges, un enfant disparaît mystérieusement. Les soupçons se portent tour à tour sur plusieurs villageois et l’atmosphère... Lire la suite (15 septembre)