Réforme Blanquer du lycée

Dernières nouvelles du front

Lycée Blanquer au CSE La FSU fait pression et obtient des modifications du projet.

Suite aux débats en commission spécialisée et sous la pression de la FSU, l’administration a d’ores et déjà choisi de modifier certains éléments des textes concernant notamment les spécialités et les marges horaires. Pour autant, cela ne bouleverse pas le fond des projets de réforme. Par conséquent, le Conseil Supérieur de l’Education a émis un avis négatif sur les trois arrêtés (classe de Seconde, voie générale, voie technologique) qui lui ont été présenté le jeudi 12 avril dernier. Seule la mobilisation des personnels permettra de faire obstacle à la mise en oeuvre d’un projet éducatif profondément réactionnaire.

De nouvelles grilles horaires, une augmentation de la marge d’autonomie à 8 heures dans le cycle terminal et la série STMG au lieu de 7, l’ajout d’une possibilité de spécialité "Littérature et LCA" dans la voie générale constituent l’essentiel des ajustements annoncé par l’administration (voir pièces jointes). L’éducation au choix de l’orientation devient "accompagnement" et les 54 heures qui lui étaient assignées sont renvoyées en note de bas de page "à titre indicatif". De façon unanime, les organisations syndicales ont demandé et obtenu que le principe qui accorde au Recteur le pouvoir de modifier la marge horaire soit formulé autrement. Le terme "modifier" a été remplacé par "abonder". Le Recteur n’aurait donc plus le pouvoir de baisser la dotation liée à l’autonomie . Il ne pourrait que l’augmenter.
Les sciences numériques deviennent technologiques en Seconde mais, à ce jour, on ne connaît ni le périmètre et ni le contenu de cet enseignement dont l’horaire est porté à 1h30.
Dans la série STMG, on trouve à nouveau l’enseignement spécifique "Ressources humaines et communication" et l’administration a évoqué oralement la possibilité dune option technologique tertiaire en Seconde, l’enseignement d’exploration PFEG ayant disparu.
Malgré l’opposition de la majorité des organisations, l’administration a oralement soutenu l’idée d’un enseignement moral et civique annualisé à hauteur de 18 heures à répartir sur l’année.
Il faudra néanmoins attendre la publication de ces arrêtés au BO pour disposer de textes consolidés.

Votes en CSE

Arrêté Seconde

  • Pour : 10 (unsa-Education et SNPDEN-UNSA)
  • Contre : 53 (dont FSU, FCPE)
  • Abstention : 7 (Se-UNSA)
  • Nppv : 0

Arrêté voie générale

  • Pour : 7 (dont Unsa-Education et SNPDEN-UNSA)
  • Contre : 35 (dont FSU)
  • Abstention : 16 (dont Se-UNSA et FCPE)
  • Nppv : 0

Arrêté voie technologique

  • Pour : 6 (Unsa-Education, SNPDEN-UNSA)
  • Contre : 35 (dont FSU et FCPE)
  • Abstention : 9 (Se-UNSA)
  • Nppv : 0

Annexes

Grilles Seconde

Grille Seconde partie 1
Grille Seconde partie 2

Voie générale

Voie générale 1ère partie
Voie générale partie 2

Voie technologique

Voie techno partie 1
Voie techno partie 2
Voie techno partie 3

Autres articles de la rubrique Réforme Blanquer du lycée

  • Retour vers le futur ?
    Le SNES-FSU a pu réaliser une enquête sur les choix d’orientation des élèves actuellement en 2nde GT. On trouvera dans le document en fin d’article des résultats beaucoup plus détaillés et complets. Un... Lire la suite (18 avril)
  • Lycée Blanquer, le "libre choix", vous y avez cru ?
    A l’échelle des académies, la préparation de la rentrée se révèle périlleuse compte tenu du niveau très élevé des suppressions de postes, et témoigne de l’écart entre les discours ministériels et la... Lire la suite (6 avril)
  • Options à la découpe !
    Dans la nouvelle organisation du bac prévue pour la session 2021 dont les modalités entrent en vigueur dès la rentrée 2019 en Première, les options ne comptent pas , ou si peu. Seuls le latin et le... Lire la suite (31 mars)
  • Les lycées dans l’action !
    Des motions de CA aux " notes de confiance " en passant par des " nuits des lycées ", la profession se mobilise pour exiger le retrait de ces réformes délétères. Continuons l’action ! Elargissons les... Lire la suite (31 mars)
  • Bac 2019 et suivants Dématérialisation obligatoire des corrections ?
    Dès la session de juin 2019, le ministère semble envisager de généraliser la dématérialisation des corrections de Bac à 16 académies avant de l’étendre à tous d’ici 2021. Il projette d’étendre la procédure... Lire la suite (28 mars)

Dans la rubrique Lycée et post-bac