Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

"Des idiots et des anges" une animation de Bill Plympton (USA) - sortie en salles le 14 janvier

Dans le panorama conventionnel de l’animation américaine, Bill Plymton fait un peu figure de mauvais élève. Aux images de synthèse et à la fabrication par ordinateur, il a toujours préféré l’usage du crayon et de la couleur traditionnelle. Doté d’un petit budget, il assure sur ce film la plupart des tâches de création (auteur, producteur, réalisateur, storyboarder, concepteur des personnages, maquettiste, créateur et dessinateur des décors et chargé de l’animation), ce qui confère au monde de Plympton une tonalité particulière qui le rend facilement reconnaissable. Comme dans ses autres films, pas de paroles, beaucoup (trop) de musique, mais ici la monochromie remplace les couleurs acidulées de ses autres œuvres.

Conte allégorique, le film s’attache aux réactions d’un humain récalcitrant à la paire d’ailes dont il se trouve subitement pourvu. Penchera-t-il du côté du Bien ou du Mal ? Le film, d’une totale noirceur, parvient à éviter le manichéisme grâce à la finesse des émotions du personnage principal. Et ce n’est qu’après avoir trouvé l’amour et accepté sa condition que le héros perdra ses ailes, qui iront peut-être se greffer sur le corps d’une autre âme égarée dans ce monde sinistre.
Moins préoccupé par les gags que par la conduite de son récit, Bill Plymton signe ici son film le plus accompli. Un film étrange dont la poésie à la fois brute et délicate accentue la force de l’image.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Soleil battant »
    Gabriel et Iris, un couple de trentenaires, sont retournés dans la maison familiale au Portugal où ils ont vécu quelques années auparavant, au cours de vacances, un terrible drame qui les a privés à... Lire la suite (12 décembre)
  • « Mariana »
    Mariana, la quarantaine passée, issue de la haute bourgeoisie chilienne, a d’abord cédé aux influences de son père et plus tard à celles de son mari. Elle se réveille de sa soumission dès lors qu’elle... Lire la suite (11 décembre)
  • « Les bienheureux »
    L’Algérie, quelques années après la guerre civile. Amad et Samir, lui est médecin, elle est universitaire, ont décidé de fêter leur anniversaire de mariage au restaurant. Pendant le trajet en voiture... Lire la suite (11 décembre)
  • « Lucky »
    Lucky est un vieux cow-boy solitaire. Il passe ses journées à méditer, à fumer, à faire des mots croisés dans des lieux de la ville où il a ses habitudes. Il lui arrive de se montrer sociable, de... Lire la suite (10 décembre)
  • « Enseignez à vivre »
    La question a depuis longtemps été posée de savoir comment faire en sorte pour qu’enseignement rime avec plaisir de recevoir et de transmettre. Elle se pose aujourd’hui plus spécialement pour des... Lire la suite (9 décembre)