Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

"Des idiots et des anges" une animation de Bill Plympton (USA) - sortie en salles le 14 janvier

Dans le panorama conventionnel de l’animation américaine, Bill Plymton fait un peu figure de mauvais élève. Aux images de synthèse et à la fabrication par ordinateur, il a toujours préféré l’usage du crayon et de la couleur traditionnelle. Doté d’un petit budget, il assure sur ce film la plupart des tâches de création (auteur, producteur, réalisateur, storyboarder, concepteur des personnages, maquettiste, créateur et dessinateur des décors et chargé de l’animation), ce qui confère au monde de Plympton une tonalité particulière qui le rend facilement reconnaissable. Comme dans ses autres films, pas de paroles, beaucoup (trop) de musique, mais ici la monochromie remplace les couleurs acidulées de ses autres œuvres.

Conte allégorique, le film s’attache aux réactions d’un humain récalcitrant à la paire d’ailes dont il se trouve subitement pourvu. Penchera-t-il du côté du Bien ou du Mal ? Le film, d’une totale noirceur, parvient à éviter le manichéisme grâce à la finesse des émotions du personnage principal. Et ce n’est qu’après avoir trouvé l’amour et accepté sa condition que le héros perdra ses ailes, qui iront peut-être se greffer sur le corps d’une autre âme égarée dans ce monde sinistre.
Moins préoccupé par les gags que par la conduite de son récit, Bill Plymton signe ici son film le plus accompli. Un film étrange dont la poésie à la fois brute et délicate accentue la force de l’image.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)