Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

"Des idiots et des anges" une animation de Bill Plympton (USA) - sortie en salles le 14 janvier

Dans le panorama conventionnel de l’animation américaine, Bill Plymton fait un peu figure de mauvais élève. Aux images de synthèse et à la fabrication par ordinateur, il a toujours préféré l’usage du crayon et de la couleur traditionnelle. Doté d’un petit budget, il assure sur ce film la plupart des tâches de création (auteur, producteur, réalisateur, storyboarder, concepteur des personnages, maquettiste, créateur et dessinateur des décors et chargé de l’animation), ce qui confère au monde de Plympton une tonalité particulière qui le rend facilement reconnaissable. Comme dans ses autres films, pas de paroles, beaucoup (trop) de musique, mais ici la monochromie remplace les couleurs acidulées de ses autres œuvres.

Conte allégorique, le film s’attache aux réactions d’un humain récalcitrant à la paire d’ailes dont il se trouve subitement pourvu. Penchera-t-il du côté du Bien ou du Mal ? Le film, d’une totale noirceur, parvient à éviter le manichéisme grâce à la finesse des émotions du personnage principal. Et ce n’est qu’après avoir trouvé l’amour et accepté sa condition que le héros perdra ses ailes, qui iront peut-être se greffer sur le corps d’une autre âme égarée dans ce monde sinistre.
Moins préoccupé par les gags que par la conduite de son récit, Bill Plymton signe ici son film le plus accompli. Un film étrange dont la poésie à la fois brute et délicate accentue la force de l’image.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le déserteur »
    Quelque part dans le monde où la guerre fait rage. Philippe, un homme fasciné par le personnage et l’univers des films de Charlie Chaplin a fui Montréal pour un Ouest américain aussi sauvage... Lire la suite (22 août)
  • « Haut perchés »
    Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un appartement au dernier étage d’un immeuble qui surplombe Paris. Ils ont en commun d’avoir tous été victimes d’un même... Lire la suite (20 août)
  • « Reza »
    Reza et Fati ont pris la décision de divorcer. La vie commune a fini par lasser Fati et Reza s’est résigné au choix de son épouse tout en caressant l’idée qu’elle reviendrait un jour ou l’autre sur une... Lire la suite (20 août)
  • « Roubaix, une lumière »
    A Roubaix, une nuit de noël. Pour le commissaire Daoud qui sillonne la ville où il a grandi, c’est la routine, voitures brûlées, altercations... Dans son service, vient d’arriver Louis Coterelle,... Lire la suite (19 août)
  • « Nuits magiques »
    Lorsqu’un producteur de films de renom est retrouvé mort au fond du Tibre, les premiers à être soupçonnés du meurtre sont les trois apprentis scénaristes qu’il avait rencontrés au cours d’un dîner et qui... Lire la suite (15 août)