Communiqués

Des postes en moins, un plan de plus ! Plan pour l’éducation artistique et culturelle

Le SNES-FSU déplore qu’aucune concertation n’ait été engagée avant l’annonce d’un nouveau Plan en faveur de l’Education artistique et culturelle le 17 septembre dernier.

Pour le second degré, trois annonces principales :

- un "enseignement hebdomadaire d’éloquence" au collège avec une demi heure de français de plus en classe de Troisième. Au-delà de la pompeuse appellation et dans le contexte budgétaire annoncé qui verra 2600 postes supprimés dans le second degré, où les heures vont-elles être trouvées ? Sur la maigre marge horaire des collèges ? sur un autre enseignement ?

- la globalisation horaire des arts plastiques et de l’éducation musicale resurgit sous couvert de projet EAC. Elle risque de fragiliser ces enseignements et de prêter le flanc à des dérives conduisant à ne pas assurer les deux enseignements obligatoires et à transférer une part de l’EAC aux collectivités territoriales ou aux partenaires artistiques divers.

- l’évolution des CDI vers des "centres de connaissances et de culture", formulation qui fait débat dans la profession, avec le risque de transformer le métier de professeur - documentaliste en celui de bibliothécaire.
Et comment comprendre l’affichage d’une spécialité Arts en lycée alors que ces enseignements sont malmenés par la réforme du lycée.

Au-delà des problèmes de fond posés par les orientations du projet, ce plan compile des actions déjà existantes, des dispositifs intéressants à développer, et affiche des priorités qui dépendront des collectivités locales et de leurs financements. Quelle sera la réalité sur le terrain des moyens annoncés ? Où sont les 20 millions d’euros du Plan chorale déjà en vigueur à cette rentrée et partie prenante de ce plan EAC ?

Une fois de plus, le gouvernement occupe le terrain avec des annonces brutales et
contestables, sans aucune garantie sur le financement envisagé.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Réforme de l’orientation
    Dans une absence totale de dialogue social, le ministère de l’Education nationale met en place, sans le dire, une profonde réforme de l’orientation qui ne va qu’aggraver les inégalités sociales.... Lire la suite (Décembre 2018)
  • CTM : la caricature du dialogue social
    A été dévoilée au CTM, la répartition académique des moyens pour la rentrée 2019. Les documents fournis sont inexploitables en l’état. Alors que le PLF impose la suppression de 2 450 postes dans le second... Lire la suite (Décembre 2018)
  • 18-19 décembre, programmes de la réforme du lycée
    Le Conseil supérieur de l’Éducation (CSE) devait donner, mardi et mercredi 18 et 19 décembre un avis consultatif sur 37 arrêtés, soit plus de soixante projets de programmes du lycée général et... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Mercredi 19 décembre 2018
    Les questions d’inégalité et d’injustice sociale qui traversent le mouvement social actuel font écho chez les lycéens qui depuis plusieurs jours manifestent, débattent dans des assemblées générales... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Elections professionnelles : le vote de la confiance
    Après sept jours de vote marqués par de graves dysfonctionnements - malgré les alertes du SNES-FSU que le ministère n’a pas entendues - les collègues ne se sont pas découragés. La participation est en... Lire la suite (Décembre 2018)