Communiqués

Des postes en moins, un plan de plus ! Plan pour l’éducation artistique et culturelle

Le SNES-FSU déplore qu’aucune concertation n’ait été engagée avant l’annonce d’un nouveau Plan en faveur de l’Education artistique et culturelle le 17 septembre dernier.

Pour le second degré, trois annonces principales :

- un "enseignement hebdomadaire d’éloquence" au collège avec une demi heure de français de plus en classe de Troisième. Au-delà de la pompeuse appellation et dans le contexte budgétaire annoncé qui verra 2600 postes supprimés dans le second degré, où les heures vont-elles être trouvées ? Sur la maigre marge horaire des collèges ? sur un autre enseignement ?

- la globalisation horaire des arts plastiques et de l’éducation musicale resurgit sous couvert de projet EAC. Elle risque de fragiliser ces enseignements et de prêter le flanc à des dérives conduisant à ne pas assurer les deux enseignements obligatoires et à transférer une part de l’EAC aux collectivités territoriales ou aux partenaires artistiques divers.

- l’évolution des CDI vers des "centres de connaissances et de culture", formulation qui fait débat dans la profession, avec le risque de transformer le métier de professeur - documentaliste en celui de bibliothécaire.
Et comment comprendre l’affichage d’une spécialité Arts en lycée alors que ces enseignements sont malmenés par la réforme du lycée.

Au-delà des problèmes de fond posés par les orientations du projet, ce plan compile des actions déjà existantes, des dispositifs intéressants à développer, et affiche des priorités qui dépendront des collectivités locales et de leurs financements. Quelle sera la réalité sur le terrain des moyens annoncés ? Où sont les 20 millions d’euros du Plan chorale déjà en vigueur à cette rentrée et partie prenante de ce plan EAC ?

Une fois de plus, le gouvernement occupe le terrain avec des annonces brutales et
contestables, sans aucune garantie sur le financement envisagé.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Une motion pour les jurys
    L’intersyndicale SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, CGT Educ’action, Sud éducation, SNALC propose un modèle de motion aux jurys de délibération. Nous, professeurs, membre du jury XXX dénonçons... Lire la suite (4 juillet)
  • Un ministre aux abois
    Alors que la mobilisation ne faiblit pas en dépit des tentatives d’intimidations et des pressions qui se multiplient ces derniers jours, Jean-Michel Blanquer continue de traiter les revendications... Lire la suite (3 juillet)
  • BACCALAUREAT 2019
    Depuis des mois, le SNES-FSU alerte le ministère sur l’opposition des professeurs aux réformes du lycée et du baccalauréat. A aucun moment, Le ministre n’en a tenu compte. Il a balayé d’un revers de... Lire la suite (2 juillet)
  • L’orientation pensée comme un outil de tri social des élèves
    Le ministre a présenté aux organisations syndicales, le 26 juin, le rapport « refonder l’orientation, un enjeu État-Régions ». Faisant suite à la Loi Avenir professionnel, présentée comme majeure, et... Lire la suite (27 juin)
  • Grèves et mobilisations
    Les personnels de l’Éducation nationale ont vécu cette année scolaire un niveau inédit de difficultés et de mépris pour leur professionnalité, ils y ont opposé un niveau inédit de mobilisation. Loi... Lire la suite (26 juin)