Actualité théâtrale

Jusqu’au 22 juin au Théâtre Montparnasse

« Deux mensonges et une vérité »

Ne dîtes jamais à votre conjoint que vous vous connaissez par cœur, que, après vingt-sept ans de mariage, rien ne peut plus vous surprendre. C’est pourtant l’erreur que commet Philippe, et Catherine n’apprécie pas ! Pour lui prouver le contraire elle lui propose un jeu. Chacun énoncera trois propositions le concernant, deux sont fausses, une est vraie. Si Catherine trouve vite la bonne réponse, ce n’est pas le cas de Philippe qui se perd en conjectures sur les trois propositions troublantes de Catherine. Il en perd le sommeil, perd pied au Palais de Justice où il est censé plaider et ce n’est pas son ami et associé, roi de la gaffe, qui va pouvoir l’aider.

Théâtre : Deux mensonges et une vérité

Jean-Luc Moreau a mis en scène cette comédie très drôle de Sébastien Blanc et Nicolas Poiret. Le texte est enlevé et drôle. Le rythme ne faiblit pas, les répliques fusent. Jean-Luc Moreau est le mari Philippe, qui perd peu à peu ses certitudes, commence à douter avec autant d’excès qu’il prétendait tout savoir de sa femme. Il n’oublie pas pour autant ses qualités d’avocat habitué à argumenter et à soutenir un point de vue, sauf qu’il les met au service d’un scénario de plus en plus absurde. Jean Luc Moreau excelle dans ce registre, passant du calme posé à l’inquiétude agitée ! Nicole Calfan est sa femme, Catherine, décidée à lui prouver qu’elle peut le surprendre, usant de la séduction et des réponses ambiguës qui ouvrent à tous les possibles. Nicole Calfan réussit fort bien dans ce rôle de petit génie de la perversité ironique. Quant à Stephan Wojtowicz il promène sa rondeur d’ami gaffeur, échafaudant les hypothèses les plus loufoques, les écrivant pour les tester et de plus en plus perplexe.

Du boulevard jamais vulgaire, très drôle et qui file à toute allure.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 21h, le samedi séance supplémentaire à 17h30

Théâtre Montparnasse

31 rue de la Gaîté, 75014 Paris

Réservations : 01 43 22 77 74

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)